Les jolies choses arrivent

New romance

A la dérive, de Jane Devreaux

22 octobre 2019
A la dérive, une new romance en milieu psychiatrique

Salut tout le monde ! Je suis désolée, cette chronique parait un peu tard, j’avais la tête ailleurs, et j’ai oublié de la publier. Mais c’est partit pour mon avis sur A la dérive, de Jane Devreaux, une new romance en milieu psychiatrique.

Le synopsis

A la dérive, une new romance en milieu psychiatrique

En quelques mois, Léa a tout perdu : sa vie paisible et insouciante d’étudiante, sa famille, son foyer… Pour survivre, elle a dû tout recommencer. Pourtant, il est hors de question qu’elle laisse tomber Adam, il a besoin d’elle. Elle est prête à tout pour le revoir. Pour le sortir de sa léthargie, elle ira jusqu’à mentir sur son identité et sur sa vie, pour intégrer les bénévoles de l’hôpital psychiatrique où il est enfermé.

Quand enfin elle entrevoit un espoir, ce n’est pas face à lui qu’elle se retrouve, mais à Axel. Il est sérieusement amoché, autant physiquement que psychologiquement et pourtant, il l’attire irrémédiablement.

Léa aura-t-elle les épaules suffisamment larges pour porter les problèmes de sa famille et ceux d’Axel. Et si les destins de ces êtres à la dérive étaient liés ?

Le livre

Cette new romance de 323 pages est écrite par Jane Devreaux. Elle prend pour thème le milieu psychiatrique. Je remercie la maison d’édition Hugo Roman pour l’envoie de ce livre que j’ai eu plaisir à lire. Il peut être lu à partir de 14 ans selon moi. certaines scènes sont explicites, c’est surtout pour ça, car l’univers psychiatrique ne serait pas un frein à la lecture à partir de 13 ans. Il a une note moyenne de 13,3 sur Livraddict.

Mon ressenti

Ce livre a reçu diverses critiques et certaines penchait pour un univers pas assez développé. Ce n’est pas mon avis. J’ai bien aimé l’univers de l’auteur. Au contraire, j’ai vraiment eu l’impression d’être immergée dans cet hôpital psychiatrique. En tant que lecteur, ce roman nous apprend des choses sur ce milieu : les conditions de vie, la sociabilité qui peut être réduite à néant, la perte de repères des personnes qui y sont et leur état de santé mentale.

Les protagonistes sont touchants, autant Léa que Axel. Comme souvent, j’ai tendance à préférer le tempérament du personnage masculin. Axel est un jeune homme vif d’esprit, et son âme écorchée m’a beaucoup émue. Il est responsable d’un incident qui va peser sur sa conscience et qui va l’enfermer dans un état de profonde anxiété. Il n’arrive pas à s’en sortir. c’est lorsque Léa, jeune bénévole, vient le rencontrer pour la première fois pour jouer avec lui, qu’il commence à redevenir un peu lui-même. Léa est une jeune fille forte, qui est bénévole dans cet hôpital psychiatrique car son frère y est admis. Elle espère le voir mais sa visite lui est interdite.

Léa et Axel ont tous deux des problèmes à régler. Leur vie est compliquée, leur destin semble se croiser tant pour les aider que pour les torturer. Mais que ressortira-t’il de cette relation ? Dans ce roman, le langage des émotions et des sentiments est très bien développé.

L’écriture fluide et pleine d’émotions. Le point de vue est alterné : tantôt c’est celui de Léa, tantôt nous sommes confrontés aux plus vives pensées d’Axel. La force et la tristesse pour l’un, la violence et la débâcle pour l’autre. Et entre ces sentiments, l’amour peut-être ?

L’histoire évolue vite et bien. Le lecteur n’est pas prit dans un tourbillon incompréhensible d’événements. Au contraire, on prend le temps de poser le contexte, sans s’attarder sur des éléments inutiles. Les personnages secondaires ne sont pas oubliés pour autant. Hugo, le frère d’Axel est mon deuxième personnages préféré dans ce roman ! Il est tellement noble d’esprit. C’est lorsqu’il apparaît dans le roman que le ton change et que de belles valeurs interviennent. La fin de ce roman est une ode à l’espoir. Tout y est possible.

VOUS AVEZ LU CE ROMAN ? VOUS DONNE-T’IL ENVIE OU LES AVIS NÉGATIFS VOUS ONT DÉJÀ FAIT PEUR ?

A la dérive, écrit par Jane Devreaux, est une new romance en milieu psychiatrique.

@SpaceBubble_Off

Instagram : spacebubbleblog

Mail : chiara@spacebubble.fr

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez sûrement

Aucun commentaire

Laisser un message