Les jolies choses arrivent

Manga Seinen

Anonyme ! T1 de Chikara Kimizuka et de Yen Hioka

29 août 2020
Anonyme ! Un seinen hyper prenant sur la cumpabilité pour meurtre d'un adolescent

Hello vous ! Comment allez-vous aujourd’hui ? Moi super car je viens vous parler de mon dernier et plus gros coup de cœur manga dans le genre seinen : Anonyme ! Un manga plein de rebondissement et hyper prenant !

Le synopsis

Rien ne sert de fuir, on finit toujours par se faire rattraper par son passé…

Takashi vit la meilleure période de sa jeunesse. Il va intégrer l’équipe de base-ball de son collège et la fille qu’il aime, Sasaki, a accepté d’être sa copine. Mais lorsqu’il surprend son professeur abusant d’elle, il intervient à coups de batte. Obligé d’adopter une nouvelle vie ailleurs, la vie reprend son cours. Mais le passé revient le hanter. Un mystérieux informateur décide de mettre tout le monde au courant…

Le manga

Ce premier volume de 222 pages est sorti chez Soleil Manga (Delcourt) début juin. J’ai reçu ce manga dans le cadre de mon partenariat avec la ME et j’ai eu un énorme COUP DE CŒUR pour cette oeuvre. Merci infiniment pour l’envoi de cette pépite. C’est rare qu’un seinen provoque chez moi l’additivité que je retrouve dans les shojos. Il a une note moyenne de 18,3 sur Livraddict et de 4,67/5 sur Goodreads. Le tome 2 sort le 30 septembre alors soyez prêts à découvrir cette pépite les gars !

ATTENTION toutefois, je ne conseille pas sa lecture avant 17 ans car des scènes peuvent choquer les plus jeunes (on parle de viole d’une jeune fille de 13 ans, de centre de redressement pour mineur, du meurtre d’un enseignant, etc.).

Mon ressenti

Vous le savez, en ce qui concerne les manga, je suis passionnée des shojos car ils me font ressentir une addiction à leur lecture. Je ne peut jamais m’arrêter de lire des shojos lorsque j’ai commencé une saga. Pour preuve, cet été j’ai relu la saga He is a beast et j’ai relu les 13 tomes en à peine 2 jours. Je ressens cela avec les shojos la plupart du temps. Anonyme ! est un seinen qui m’a fait ressentir ce même sentiment. Je n’ai pas pu m’arrêter au milieu du manga, pas le temps de niaiser !

On rencontre donc Takashi, un élève de 13 ans qui surprend un enseignant en train de violer une camarade de classe. Il le tue, avec sa batte de base-ball (c’est pas un spoil, l’image est sur la jaquette, et de toute façon ce n’est pas le plus important dans ce manga) pour défendre la jeune fille et lui permettre de s’enfuir. La jeune fille, Yuï, est traumatisée et lorsque Takashi est jugé pour son crime, elle ne dit rien. Le lecteur ressent la violence de l’enquête, les propos que la société tient sur Takashi, la haine dont il fait l’objet. Les brimades vont loin, et il n’est pas le seul à en payer le prix…

Takashi… Aide-moi…

Yuï. Anonyme ! T1

Dans une histoire comme celle-ci, les acteurs direct de la scènes ne sont pas les seuls touchés. Ce récit, ce n’est pas uniquement celui de Yuï et Takashi, c’est aussi celui de leur famille, de leurs amis, tous brisés. Leur relations sociales sont détruites, leur scolarité, leurs souvenirs. Comment se relever ? Comment vivre avec ces événements, ces actes ? Chacun a sa façon de gérer mais tout peut encore être bouleversé.

J’ai été très touchée par l’histoire des deux protagonistes. Yuï est une jeune fille qui a honte et qui a peur de ce qui lui est arrivé. Takashi ne dit rien pour la protéger et subit aussi les conséquences. Leur parcours est un calvaire à cause d’une seule journée, d’une seule personne. Tout a basculé. Il y a autant de tristesse que de beauté. La tristesse des actes, des ressentiments, la joie de vieilles rencontres, les déceptions des amis; le désespoir d’un cercle infini.

Le deuxième volume sort à la fin du mois de septembre et je peux vous dire que j’ai plus que hâte de voir comment le scénariste et le dessinateur vont continuer cette histoire aussi tragique que belle dans la force de ses personnages. Les dessins sont tout aussi beaux que le scnéario. Je trouve les traits de dessins typiquement japonais que j’apprécie beaucoup et le dessinateur fait passer beaucoup d’émotions dans les yeux des personnages. Ce manga retourne un peu le bide. Devant la violence du vécu de Yuï, de Takashi et des autres personnages, on ne peut que s’attacher à eux.

CETTE SORTIE VOUS INTÉRESSE ? VOUS DEVEZ VRAIMENT LIRE CE MANGA SI VOUS AIMEZ LES SEINEN !

@SpaceBubble_Off

Instagram : spacebubbleblog

Mail : chiara@spacebubble.fr

Vous aimerez sûrement

Aucun commentaire

Laisser un message