Les jolies choses arrivent

Manga Seinen

Derrière le ciel gris T1 et 2 de Sugaru Miaki et Loundraw

10 mars 2021
Derrière le ciel gris, un manga touchant dans lequel la rencontre de deux personnes suicidaires peut faire basculer leur vie, édité chez Delcourt !

Bonjour tout le monde ! Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler d’un manga de la collection Moonlight des éditions Delcourt. Derrière le ciel gris est un seinen particulier, touchant et qui nous sort de notre zone de confort. J’espère que je vais vous donner envie de le découvrir de la même façon que j’ai aimé le lire.

Le synopsis

Derrière le ciel gris, un manga touchant dans lequel la rencontre de deux personnes suicidaires peut faire basculer leur vie, édité chez Delcourt !

Kumorizora est un adolescent qui a le pouvoir de conduire les gens au suicide, sans laisser de trace. Il élimine les cibles qui lui sont soumises, jusqu’au jour où il doit faire disparaître la fragile et énigmatique Azure. Mais comment faire du mal à une personne qui le renvoie à ses propres blessures, et dont il pourrait bien tomber amoureux ?

Les manga

Derrière le ciel gris est en seinen dont les tomes contiennent 176 pages environ. Le scénariste est Sugaru Miaki et Loundraw est le dessinateur de l’ouvrage. Il est édité chez Delcourt Tonkam dans la collection Moonlight, que je remercie beaucoup pour l’envoi ! Le premier tome a une note moyenne de 15,5 sur Livraddict et de 3,55/5 sur Goodreads.

Mon ressenti

Dans ce manga nous rencontrons deux jeunes gens : Aozora est une lycéenne ne trouvant pas d’attrait particulier pour la vie, Kumorizora à la vingtaine et il possède un pouvoir particulier, celui de posséder les gens et de les pousser au suicide en les manipulant. Aozora est sur sa liste de personne à tuer, mais le jeune homme se retrouve face à quelqu’un qui pour une fois, souhaite réellement mourir. Ainsi, il ne voit pas de plaisir particulier à la mener au suicide. Il souhaite d’abord lui redonner goût à la vie puis lui retirer ce plaisir en la tuant. Ce qui est totalement immonde et abjecte me direz-vous, et vous avez raison.

Ce manga n’est pas à lire avant 17 ans je pense car même si ce thème pourrait parler à certains, ce n’est pas une œuvre qui peut « aider » à traverser cette épreuve. Kumorizora aime tuer, et ça, c’est tordu. Le lecteur se retrouve face à quelqu’un qui a un pouvoir néfaste, qui aime ça, mais qui en même temps n’a pas eu vraiment le choix. Toujours est-il qu’il va retarder le moment où il doit tuer Aozora. Et nous lecteurs, savons bien que les émotions entrent en jeu.

En réalité, Kumorizora et Aozora ne sont pas bien différents. Le premier se retrouve dans le comportement de l’autre. Ils sont tous les deux intelligents mais si lassé de la vie. À deux, ils vont sortir, aller au parc, discuter dans un café, tout ça dans le but de redonner goût à la vie à Aozora, mais dans ces activités, nos deux protagonistes vont comprendre beaucoup de choses sur eux-mêmes. Peut-être que l’autre ne mérite pas vraiment son sort et que leur lassitude n’a trouvé refuge que parce qu’ils n’avaient pas trouvé chaussure à leur pied.

C’est de manière simple, efficace, et directe que l’histoire évolue vers des sentiments plus positifs. C’est une lecture agréable à lire et j’ai envie de savoir comment les auteurs vont clôturer cette intrigue, qui je vous avoue, peut autant se terminer bien, que mal.

De plus, je tiens à souligner une belle harmonisation entre le scénario et les dessins car je trouve que l’un apporte beaucoup à l’autre et respectivement. Les dessins reflètent bien l’ambiance et le côté simple, élégant, et émotionnel de l’histoire. L’histoire quant à elle n’aurait pas la même profondeur sans des dessins de ce style car la trame et les dialogues sont succincts, beaucoup d’émotions, d’inférences sont à réaliser avec les regards des personnages et leur posture.

CETTE SAGA SEINEN VOUS DONNE ENVIE ? AVEZ-VOUS DEJA LU DES MANGA DE LA COLLECTION MOONLIGHT ? SI OUI LESQUELS ?

@SpaceBubble_Off

Instagram : spacebubbleblog

Mail : chiara@spacebubble.fr

Vous aimerez sûrement

Aucun commentaire

Laisser un message