Les jolies choses arrivent

Books New romance

Endless Night, tome 1 de Estelle Every

22 mars 2019
Mon avis sur le premier tome de Endless Night de Estelle Every

Hello ! Comment allez-vous aujourd’hui ? Je souhaite vous parler d’une de mes dernières lectures : Endless Night de Estelle Every. C’est le premier tome d’une duologie basée sur la découverte de la sensualité. C’est un premier tome que j’avais hâte de lire pour le côté politique, journalistique mais qui a fait défaut dans l’histoire. Je ne peux cacher que j’ai été déçu sur ce point mais pas sur d’autres. Je vous explique plus en détails.

Le synopsis

Endless Night, tome 1 de Estelle Every, une rew romance érotique

Le Secret… Le seul nom de ce club russe très privé est un fantasme. Auxane, jeune journaliste ambitieuse, n’a pas le choix : elle doit l’intégrer pour prouver ce qu’elle vaut à sa rédaction. Plongée au coeur d’un univers qui la trouble de plus en plus, fascinée par Grigori, le séduisant patron du Secret, et si c’était sur elle-même qu’Auxane faisait les plus grandes découvertes ?

Les nuits blanches révèlent les plus sombres secrets…

Le livre

Cette new romance de 467 pages est éditée chez Hugo Poche que je remercie pour l’envoi. Je la conseille à partir de 17 ans car c’est une romance érotique pleine de sensualité qui peut heurter un public plus jeune. Ce roman a une note moyenne de 15 sur Livraddict. Il peut plaire à un public aimant les lectures sensuelles, au langage explicite.

Mon ressenti

Je suis un peu partagée quant à mon avis sur ce roman. Il y a des points que j’ai trouvé très intéressants et d’autres que j’ai moins appréciés. Pour parler du contexte de l’histoire, Auxane est une jeune journaliste que personne ne considère quand l’entreprise. Quand une opportunité d’aller sur le terrain en Russie pour une enquête d’envergure se présente, elle saute sur l’occasion. Elle est née en Russie  et a donc la nationalité russe, ce qui peut faciliter l’accès au terrain. En Russie, des PDG d’entreprises veulent obtenir la suprématie sur l’Ocean Arctique afin de devenir plus riches et d’obtenir un plus grand pouvoir, ce qui bouleverserai l’ordre mondial. Pour obtenir des infos, elle doit en savoir plus sur un membre de cette organisation. Celui-ci fréquente le Secret, club de luxe qui propose des services sexuels légalisés et sécurisés. Auxane doit donc s’y faire recruter.

Le lecteur est donc plongé dans un monde où plaisir, travail et sexualité sont associés. Plusieurs pratiques sexuelles y sont décrites, c’est pourquoi, avec la force de description de l’auteur, qui est d’une grande justesse sans être vulgaire, je ne conseille pas ce livre aux moins de 17 ans. L’écriture de l’auteur est fluide, belle. Elle rend compte d’une sensualité et d’une liberté des pratiques, ce qui a pour effet de rendre l’image de la femme plus valorisée. En lisant ces mots, l’effet principal que j’ai remarqué est le fait de déculpabiliser le plaisir, de le rendre normal, de le rendre beau et précieux. La sensualité est quelque chose à mettre en avant. J’ai beaucoup apprécié cela. Pour autant, je suis un peu déçue car cet aspect prend beaucoup de place à mon jgoût, au dépend de l’aspect politique.

L’enquête d’Auxane avance très peu et quand elle avance, elle n’est pas vraiment mise en avant. J’ai trouvé dommage de passer sous silence l’enquête de JC, le collègue d’Auxane. J’aurais aimé que l’aspect politique, journalistique soit plus présent. Surtout que ce contexte géopolitique aurait pu être exploité de façon très intéressante en faisant plus intervenir l’Histoire.

Les protagonistes principaux que sont Auxane et Grigori (le patron de Secret) sont intrigants. Auxane a un fort caractère. Elle est déterminé et sure d’elle. J’aime son comportement un peu désinvolte qui ne se laisse jamais marcher sur les pieds. C’est une femme qui donne un bon exemple en terme de liberté. Grigori a le même type de caractère : sur de lui mais surtout très autoritaire. Il y a quelque chose d’intéressant chez lui que l’on voit évoluer : sa perception en terme de relation sentimentale se trouve bouleversée mais il ne s’en rend pas tout de suite compte.

En terme d’écriture, ce que j’apprécie, comme toujours, vous le voyez dans mes chroniques, les différents points de vus. Le lecture à tantôt le point de vu de Grigori, puis celui d’Auxane, parfois celui de Valentina (cousine d’Auxane) et je trouve que les humeurs des personnages sont plus présentes que dans un récit à point de vu unique. Pourtant, les émotions liées à la détresse n’ont pas traversé les pages du livre dans mon cas. Je n’ai pas réussis à m’imprégner entièrement de leurs sentiments. Peut-être que d’autres que moi le ressentirons plus.

J’ai donc apprécié ma lecture même si je regrette un peu le manque d’aspect politique et journalistique que j’attendais au vu du synopsis.

CE ROMAN VOUS TENTE-IL ? LA LECTURE SENSUELLE VOUS ATTIRE-ELLE ?

@SpaceBubble_Off

Instagram : spacebubbleblog

Mail : chiara@spacebubble.fr

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez sûrement

2 commentaires

  • Répondre chicasderevista 25 mars 2019 at 15 h 52 min

    Je ne connaissais pas ce livre, et ce n’est pas vraiment le genre que j’apprécie malheureusement, mais le contexte doit être intéressant 🙂

    • Répondre SpaceBubble_Off 26 mars 2019 at 18 h 16 min

      Si le contexte t’intéresse, peut être que le roman Le pays du nuage blanc de Sarah Lark te plaira, et ça se passe dans une époque antérieure, il y a beaucoup d’aspect historique 🙂

    Laisser un message