Les jolies choses arrivent

New romance

Endless Night, tome 2 de Estelle Every

17 avril 2019
Endless Night 2, une new romance avec de belles valeurs

Hello tout le monde ! Aujourd’hui, je vais vous parler du deuxième volet de la duologie Endless Night écrite par Estelle Every. Je remercie les éditions Hugo Roman pour l’envoi de ce livre que j’ai préféré au premier tome, je vous explique pourquoi. Mais si vous n’avez pas lu le premier tome, je vous invite à lire ma chronique sur ce dernier, sinon cet article va vous spoiler (lien de ma chronique du premier tome).

Le synopsis

Endless Night 2, de Estelle Every est une jolie New romance avec de belles valeurs

Les secrets les plus sombres peuvent-ils survivre en pleine lumière ? De retour en France après le succès de son enquête en Russie, Auxane est enfin reconnue en tant que journaliste par sa rédaction. Mais la nouvelle position qui est la sienne ne la satisfait pas autant qu’elle l’aurait cru : à mesure que les jours passent, elle se rend compte qu’elle a laissé une part d’elle-même à Saint-Pétersbourg, une facette sensuelle et obscure que son travail en tant qu’Hostess au Secret a éveillée… Sans compter que Grigori, le patron de ce club libertin si particulier, a laissé sur son âme une empreinte indélébile. Lui non plus ne l’a pas oubliée, et il arrive à Paris avec une proposition pour Auxane. Mais pour l’accepter, cette dernière doit admettre, enfin, qui elle est vraiment…

Le livre

Ce second tome est une New romance contemporaine érotique qui contient 485 pages. Il peut être lu à partir de 17 ans selon moi. Même s’il est moins porté sur l’érotisme que le premier tome, on ne peut le lire sans avoir lu ce dernier. Il comporte toujours des scènes érotiques très détaillées qui ne sont pas forcément adapté à tous. Ce second tome a une note moyenne de 15,3 sur Livraddict. Et voici le lien vers le préquel de Endless Night. Estelle Every a écrit un bonus sur Grigori qui est disponible gratuitement en numérique sur toutes les plateformes de téléchargement (lien vers le lien de téléchargement d’Amazon).

Mon ressenti

Lors de ma lecture du premier tome, j’ai été légèrement déçue de voir que le contexte politique n’était pas plus développé. Mais je n’attendais pas cela de ce deuxième volet. Et je dois dire que celui-ci m’a beaucoup plu. L’écriture est agréable, facile à lire. Les descriptions sont belles et élaborées mais le rythme de l’histoire se fait parfois trop lent à mon goût. Il repart de plus belle après, alors cela rattrape cette préférence de ma part.

Les protagonistes évoluent dans ce second tome. C’est très agréable de voir que nos deux personnages sont doués d’émotions et qu’ils ne sont pas inatteignables. Auxane laisse transparaître ses émotions. Ce qu’elle a vécu en Russie l’a profondément atteinte et fait remonter des souvenirs douloureux qu’elle doit apprendre à comprendre et à accepter. Je l’ai trouvé plus accessible pour moi, lectrice, car j’avais besoin de me sentir plus proche d’elle. De la même façon, Grigori Aleksei est apparu moins sur de lui, plus humain en réalité. Lui qui faisait tout pour se donner une apparence distante, froide et calculatrice, je lui ai trouvé un côté inquiet, charmant beaucoup plus prononcé. L’évolution de ses personnages me touche. J’ai préféré ce second tome au premier en partie grâce à cela.

Un autre point a été aussi très agréable. Le contexte ayant changé, Auxane est revenue en France mais son travail de journaliste ne la comble plus et les événements du premier tome l’amène à voir un psy. Les descriptions de ses séances m’ont touchées. Estelle Every a réussit à donner du poids à ces événements alors qu’ils ne sont pas très présents. Ils avaient un vrai impact sur les décisions et remises en question d’Auxane. Par la suite, elle évoluait, grandissait, s’affirmait en tant qu’elle-même, une personne acceptant son passé, prête à grandir. Cela l’a amené à se donner un chance, pour elle et non pour les autres. Je ne peux pas vous dévoiler mon passage favoris du livre car cela vous sploierai. Tout ce que je peux vous dire c’est que l’auteur a été inspiré par Fort Boyard et les palais vénitiens. De ce passage ressort de grandes et belles valeurs, des leçons de vie merveilleuses. C’était l’apogée de cette duologie et c’était beau.

Petit point négatif, je n’ai pas trouvé grand intérêt au personnage de Milan, trop effacé à mon goût. Comme dans le tome précédent, sa façon d’être m’énerve et je n’ai pas réussis à m’attacher à ce personnage. Mais un autre personnage, Sofia, une veille connaissance de Grigori, m’a totalement happé. Elle est d’une sagesse renversante. C’est comme les bouddhistes, ils parlent pas beaucoup mais t’apprennent énormément de choses (enfin c’est l’impression que j’ai des bouddhistes ^^). Et c’est incroyable. Elle m’a scotché. Ce personnage c’est comme quand les gens vous disent « c’est la lumière qu’il faut suivre » : une ode à la vie.

AVEZ-VOUS LU CE SECOND VOLET ? SI OUI, QU’EN AVEZ-VOUS PENSE ? SI NON, EST-CE QU’IL VOUS DONNE ENVIE ?

@SpaceBubble_Off

Instagram : spacebubbleblog

Mail : chiara@spacebubble.fr

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez sûrement

Aucun commentaire

Laisser un message