Les jolies choses arrivent

New romance

Fake de Jenn P.Nguyen

28 juin 2019
Fake, une romance adolescente tout douce chez Hugo New Way de Jenn P Nguyen

Bonjour cher lecteurs ! Comment allez-vous aujourd’hui ? L’été est arrivé et je voulais vous parler d’une lecture parfaite pour la saison. Fake de Jenn P.Nguyen est une new romance très légère et parfaite pour se détendre. C’est partit pour mon avis détaillé !

Le synopsis

Fake, une romance adolescente tout douce chez Hugo New Way

Mia et Jake se connaissent depuis toujours. Et pour cause : leurs mères sont meilleures amies. Ils se sont supportés pendant les vacances d’été, les brunchs du dimanche et même lors des visites annuelles chez le dentiste… 
Depuis qu’ils sont ados, les mamans n’ont qu’une idée en tête : leurs chérubins formeraient le couple rêvé, elles en sont convaincues. Mia et Jake, eux, en sont plutôt au stade où se trouver dans la même pièce est déjà un calvaire. Pour avoir un peu la paix, ils élaborent le plan parfait : ils vont prétendre être en couple pour deux semaines, et ensuite rompre pour calmer leurs mères à tout jamais. Ensuite, ils seront libres. Du moins, c’était ce que la stratégie soi-disant sans faille prévoyait…

Le livre

Tout d’abord, je tiens à préciser à qui se destine ce roman. C’est une new romance de 330 pages éditée chez Hugo New Way. Si vous ne le savez pas, Hugo New Way est une branche de la maison d’édition Hugo&Cie spécialisée dans la new romance jeune adolescence. Elle est adaptée à un jeune public (à partir de 13 ans selon moi car on est en général en classe de 5ème-4ème à cet âge et on a besoin de comprendre ce qui nous arrive à l’adolescence). Fake, écrit par Jenn P.Nguyen obtient une note moyenne de 16,3 sur Livraddict. Merci à la maison d’édition pour l’envoi de ce roman que j’ai pris plaisir à lire.

Mon ressenti

Fake, est la romance d’été parfaite pour les adolescents. Pas prise de tête, pas de sujets trop complexes. Juste reposante et agréable à lire. L’écriture de l’auteur est souple, drôle et simple. Ce roman est donc facile à lire d’autant qu’il n’est pas très gros. J’ai apprécié ma lecture. C’était très rapide à lire, très simple, c’est vraiment le mot. Mais il a ses côtés positifs comme négatifs. Je vous explique tout ça.

Dans un premier temps j’ai apprécié le caractère des personnages. Tant ceux des protagonistes que ceux des personnages secondaires. Jake est un garçon adorable, sincère et vrai. Mia est une file drôle, vive et vraie aussi. J’ai eu plaisir à les découvrir pour leur caractère très sincère. Cela m’a beaucoup plu chez eux. On se sent vite proche d’eux. On peut être tant un lecteur qu’une lectrice ici car on s’identifie à ces deux-là. Il y a les deux points de vue, ce qui permet à un jeune adolescent de s’identifier et de se retrouver dans une romance qui est, comme on le dit souvent, une lecture dite « féminine » (même si je ne suis pas de cet avis).

Les personnages secondaires sont aussi super sympa. Jake et Mia sont poussés à être en couple par leur mère respective. Madame Adlter (maman de Jake) et Madame Le (maman de Mia) sont trop drôles. Des amies, des voisines, elles passent leur temps ensemble, avec leurs enfants. Elles ont construits de vrais rituels et j’ai adoré leur complicité et leur implications (parfois peut-être trop) dans la vie de leur enfants. Deux mamans célibataires qui se sont entraidées depuis toujours et je les admire beaucoup pour cela.

L’intrigue n’est pas très recherchée mais ce n’est pas vraiment pour cela qu’on lit ce livre. Clairement, quand on lit un certain nombre de new romances, on comprend vite le fonctionnement et le déroulement d’un roman. Mais cette lecture n’est pas faite pour tenir le suspens. C’est la légèreté et l’évasion que l’on recherche. Et l’auteur y arrive bien. Toutefois, j’ai quelques déceptions. Le dernier New Way que j’ai lu était Alex, peut-être (lien de ma chronique ici) et j’avais beaucoup apprécié d’autant qu’il y avait de beaux messages, de belles valeurs. De plus, il y avait un secret, un vécu intéressant dans lequel certains jeunes pouvaient se retrouver. Ici, je n’ai pas vraiment retrouvé ces aspects. Je pensais qu’il y aurait un sujet dans le roman un peu plus prenant, plus recherché.

C’est un peu dommage de ne pas avoir plus exploité selon moi le départ de Finn (grand-frère de Jake). On aurait ressenti beaucoup d’émotions si ce sujet avait été traité plus en profondeur. C’est selon moi ce qui manque un peu à cette lecture. Personnellement, j’ai ris avec les personnages, mais je n’ai pas ressenti trop d’émotions. Et un sujet en profondeur aurait pu aidé à cela.

Si on occulte tout cela, il y a encore une chose que j’ai trouvé chouette. Mia, la protagoniste est une jeune fille qui est immédiatement représenté comme étant asiatique. Je trouve très agréable que ce soit précisé dans ce roman. Fake est seulement le deuxième roman que je lis avec une protagoniste asiatique. C’est dommage car dans la littérature aussi on a besoin de représentativité. On est tous différents, tous égaux, tous des êtres humains et on a tous le droit d’être représenté et de pouvoir s’identifier. Voilà pourquoi je trouve ça super d’avoir bien précisé ce caractère.

MA CHRONIQUE VOUS A PLU ? LAISSEZ-MOI UN PETIT COMMENTAIRE, CA FAIT TOUJOURS PLAISIR ! ET VOUS, QUE PENSEZ-VOUS DE LA REPRÉSENTATIVITÉ DANS LA LITTÉRATURE ?

@SpaceBubble_Off

Instagram : spacebubbleblog

Mail : chiara@spacebubble.fr

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez sûrement

2 commentaires

  • Répondre Rowenabookine 5 juillet 2019 at 14 h 07 min

    Une très chouette lecture pour l’été.

    • Répondre SpaceBubble_Off 5 juillet 2019 at 14 h 42 min

      Oui c’est sympa ! Tu l’as lu ? 😃

    Laisser un message