Les jolies choses arrivent

Manga Seinen

Golden Sheep T2 de Kaori Ozaki

14 octobre 2020
Golden Sheep, un seinen où des personnages en souffrance essaient de reconstruire leur vie.

Bonjour tout le monde ! Aujourd’hui je souhaitais vous parler du deuxème volume de Golden Sheep, un seinen manga de Kaori Ozaki. J’avais beaucoup apprécié le tome 1 et je vous conseille d’aller lire mon avis sur ce dernier si vous ne l’avez pas lu car cette chronique vous spoilera. Lien de mon avis du tome 1 ici !

Le synopsis

Golden Sheep, un seinen où des personnages en souffrance essaient de reconstruire leur vie.

Tsugu et Sora ont fui leur ville de province pour tenter leur chance à Tokyo. Ils se font embaucher à l’ancienne – gîte et couvert compris – par un vieillard très très étrange qui tient une boutique de croquettes de pommes de terre panées.
De son côté, Yûshin laisse tomber l’école et se prépare pour devenir boxeur professionnel. Asari est amoureuse de lui depuis toujours, mais ne sait décidément pas y faire avec les relations personnelles et se retrouve vite sur la touche…

Le manga

Ce manga contient 173 pages d’une histoire sur la transition de l’enfance à l’adolescence. On y trouve toutes les complexités de ce monde nouveau avec la question de l’amitié, de l’amour, de la peur, de la jalousie mais aussi des thèmes plus durs comme la violence psychologique et physique, le suicide. Pour cela, je ne conseille pas sa lecture avant 14 ans, car il peut faire peur aux plus jeunes. Je remercie beaucoup les éditions Delcourt Tonkam pour l’envoi de ce manga. Je découvre grâce à eux des petites merveilles. Il a une note moyenne de 16,9 sur Livraddict.

Mon ressenti

J’avais extrêmement hâte de lire cette suite, tout d’abord car ces thèmes majeurs sont plein de douceur et d’amertume, autant que les expériences des personnages le sont. Tout se déroule dans un calme apparent et tout est caché, mit sous silence. Pourtant, lorsque les personnages se rebellent, tout éclate et on voit la souffrance qu’ils endurent.

J’ai été heureuse de retrouver Sora et Tsugu qui ont fui pour aller à Tokyo. Une nouvelle chance s’offre à eux. Ils prennent la vie comme elle vient et retrouve une part de bonheur et de sérénité qu’ils avaient perdu. Leur amitié devient plus forte et leur évolution est remarquable. Dans ce volume, j’ai vu en Sora un jeune homme qui ne se laisse plus faire, et qui compte bien reprendre sa vie en main, car non il n’est pas faible. Il a été blessé au plus profond de lui-même, pourtant il se relève. Sa force est émouvante et Tsugu l’aide beaucoup avec son pep’s inégalable ! Ils forment un duo magnifique !

L’alternance de point de vue nous permet de voir tant la nouvelle vie de Tsugu et Sora que le quotidien de Yûshin et Asari. Yûshin est le garçon perturbé, blessé et à fleur de peau qui cache tout ses sentiments par sa propension à violenter autrui. Yûshin, comme on l’a vu dans le tome 1 avait prit comme punching-ball Sora, son ami d’enfance. Il le maltraitait et lui infligeait une humiliation quotidienne devant témoins. Ce personnage a un profond mal-être et des blessures anciennes qu’ils camoufle sous son tempérament violent. Pour autant, on voit qu’il essaie d’extérioriser ça dans la boxe. On voit donc une envie de changer, même si ce processus va lui prendre du temps.

Asari est une jeune fille un peu jalouse de Tsugu car elle est amoureuse de Yûshin qui ne fait pas vraiment attention à elle. Elle est calme et reservé, ne parle pas beaucoup. Yûshin en profite aussi et n’est pas très agréable avec elle. C’est sans doute le personnage que j’ai le plus de mal à cerner alors je ne vais pas trop m’étaler dessus, elle se dévoilera sans doute dans les tomes suivants, alors gardons le mystère !

Par ailleurs, de nouveaux personnages secondaires arrivent et on voit le père de Tsugu, un musicien en vadrouille que Tsugu ne voyait presque plus. On dirait même qu’il est encore un jeune ado dans sa façon d’être, ce qui est assez comique. On y découvre aussi Jinji, un veillard un peu fou qui accueille Sora et Tsugu dans son restaurant qui fait des croquettes. Il est complètement excentrique et il apporte une vraie vivacité au récit. Je crois qu’il devient un de mes personnages favoris !

En résumé, Golden Sheep est un seinen où des personnages en souffrance essaient de reconstruire leur vie, petit à petit. Cet univers est si dur et si calme à la fois que c’en facile de le lire. Malgré ses thématiques complexes, on ne s’y sent pas mal à l’aise. Il aide à prendre conscience que tout le monde peut souffrir mais aussi que tout le monde à besoin d’un peu d’aide. J’ai hâte de voir ce que le tome 3 nous réserve, il sortira le 9 décembre !

CET ARTICLE VOUS DONNE-T-IL ENVIE DE LIRE LA SUITE DE GOLDEN SHEEP ? VOUS LISEZ DES SEINENS DE TEMPS DE TEMPS ? DITES MOI CE QUE VOUS LISEZ !

@SpaceBubble_Off

Instagram : spacebubbleblog

Mail : chiara@spacebubble.fr

Vous aimerez sûrement

Aucun commentaire

Laisser un message