Les jolies choses arrivent

Fantasy / Fantastique Jeunesse

Grisha T2 et T3 de Leigh Bardugo

25 avril 2020
La trilogie Grisha est une saga de fantasy qui passionne et qui embarque dans un univers incroyable !

Hello you ! J’espère que vous allez bien et que vos proches aussi. Aujourd’hui je viens pour vous parler d’une saga que j’ai relue ce mois-i : Grisha, écrit par Leigh Bardugo. Cette trilogie est incroyable, j’ai été totalement happée dans l’histoire ! J’ai relue le premier tome que j’avais lu dès sa sortie. Je n’avais pas encore lu la suite alors j’ai profité du confinement pour relire le tome 1 et enchaîner avec la suite, et j’ai adoré !

Cet avis sera un avis commun aux tome 2 et 3, qui, comme je les ai enchaîné, se suivent vraiment dans mon esprit.

Le synopsis du tome 2

« Je suis l’Invocatrice de lumière. Et je suis votre dernière chance. »

DÉVOTION. REMORDS. MARTYR.

Un pays déchiré par la guerre civile.
Une jeune femme idolâtrée, rongée par ses propres pouvoirs.
Un corsaire flamboyant et mystérieux.
Un soldat renégat, en proie aux doutes.
Une menace grandissante. Un danger imminent.

RÉSISTANCE. POUVOIR. SACRIFICE.

Pour s’opposer au Darkling, Alina devra explorer ses propres ténèbres. Au risque d’y perdre sa lumière.

Le livre

Le deuxième tome de Grisha contient 430 pages et le dernier, 381 pages. Ils ont les notes moyennes respectives de 16,6 et 16,8 sur Livraddict. Cette trilogie fantasy jeunesse est édité chez Milan (Page Turners), qui je doit dire, a fait un merveilleux travail sur les premières de couvertures. Elles sont sublimes dans les dessins, dans les couleurs, la mise en relief. Elles font clairement partie de mes couvertures favorites. Cette saga peut être lue à partir de 14 ans selon moi car certaines choses peuvent faire peur (quand un soldat se retrouve démembrés c’est pas génial disons pour un lecteur sensible).

Mon ressenti

J’ai tout d’abord adoré relire le premier tome car j’avais eu un coup de cœur pour cette histoire dès sa sortie. Je l’ai eu dans la box de Noël d’il y a 2 ans de Mille et un livre que mon chéri m’avait offert. Me replonger dedans 2 ans plus tard a provoqué en moi les mêmes émotions, et les mêmes désirs quant au dénouement de l’histoire. Je suis fan du Darkling, et même si beaucoup ne l’aime pas, moi j’apprécie sa ténacité, sa force et son côté mystérieux. Il est badass au possible et possède une aura qui attire tout le monde.

S’il y avait bien un personnage qui m’énervait déjà mais qu m’a encore plus donner envie de lui mettre des claques, c’est bien Mal. Même si son côté protecteur avec Alina est touchant, je le trouve trop naif, trop gnangnan et il n’apprécie clairement pas le pouvoir d’Alina. Je crois qu’il n’aime pas les personnes puissantes. Et ce côté pleurnichard de « j’aimerais que tout soit comme avant » m’a bien saoulé. Heureusement que dans le tome 2 on voit apparaître Nikolaï, un jeune homme avec beaucoup d’ambition et surtout une faculté humoristique qui m’a fait dévorer ce tome !

Nikolaï apporte dans l’histoire plus d’enjeux mais aussi plus de personnages nouveaux. On rencontre Tamar et Tolya et on part la chasse aux amplificateurs de Morozova. Cette quête qui sera le fil rouge de cette trilogie est parfois trop lente, notamment dans le tome 3. Le troisième amplificateur, l’oiseau de feu, représente tout Ravka. Il est son symbole. Et sa quête manque parfois d’enjeux, même si le dénouement est une précipitation d’événements tous plus grandioses les uns que les autres.

Ce que je trouve incroybale dans cette saga c’est que l’on apprécie des personnages pas forcément gentil au début. J’ai beaucoup aimé le Darkling, et c’est pour moi l’un de mes protagonistes préférés (même si Nikolaï le surpasse par son humour et son stratège). Pourquoi ? Parce que malgré tout, il lui reste un minimum d’humanité qui me touche. J’ai apprécié Zoya, même si c’est un peste incomparable, car c’est aussi une personne loyale.

C’est pour tout cela que je trouve cette saga géniale. Elle évolue énormément. Les descriptions et les changements réguliers de lieux rendent toujours plus addictif le récit. La fantasy de l’univers Grisha est incroyablement riche. Tout est construit pour que rien ne ressemble à la réalité, et c’est ce qui me permet de m’immerger totalement dans l’histoire.

Cependant, j’ai été refroidie par la fin. Elle est bien en soi, c’est une belle façon de finir le récit. Mais ce n’est pas celle que j’aurais souhaité. L’écriture de Leigh Bardugo est tellement fluide que j’aurais préféré une fin différente.

Pourtant, celle-ci laisse la place aux autres sagas du Grishaverse car Grisha n’est que la première saga de l’univers. Car, on en a jamais assez de cet univers. Si on l’aime, on a envie d’en savoir encore plus, d’en lire davantage. J’ai hâte de me lancer dans Six of Crows, mais j’attendrais sans doute l’été pour la lire (si j’ai des vacances, car avec les changements liés aux concours de recrutement de professeur des écoles, il est possible que je n’en ai pas et que je doive réviser jusqu’à septembre…).

ET VOUS, VOUS AVEZ DÉJÀ LU UN ROMAN DE LEIGH BARDUGO ? QUEL EST VOTRE PERSONNAGE FAVORIS DE LA SAGA GRISHA ? AVEZ-VOUS ENVIE DE DÉCOUVRIR CET UNIVERS ?

@SpaceBubble_Off

Instagram : spacebubbleblog

Mail : chiara@spacebubble.fr

Vous aimerez sûrement

Aucun commentaire

Laisser un message