La fleur de l’ombre de Isabelle Morot-Sir

Bijour bijour ! On se retrouve pour une romance que j’ai a-d-o-r-é ! « La fleur de l’ombre » de Isabelle Morot-Sir. Je remercie l’auteur pour m’avoir proposé ce service presse sur Simplement. J’ai été subjugué par cette histoire. Je vous en dis plus juste ici !

Le synopsis

Résultat de recherche d'images pour "la fleur de l'ombre isabelle morot"

Dans une Europe contemporaine et cependant uchronique, Tamara, brillante adolescente dont la destinée est dictée par l’indifférence glacée des lois eugéniques de son pays, se voit propulsée au rang de Mère de la Patrie.
Comment accepter un tel sort? Comment seulement s’y soustraire? L’avenir est-il dans une fuite aveugle vers un ailleurs inconnu et peut-être pire encore? Ou dans le renoncement? À qui pourra-t-elle se fier? Sa rebelle naïveté ne risque-t-elle pas de l’amener à prendre les mauvaises décisions? À accorder trop hâtivement sa confiance? Mais aura-t-elle seulement une alternative…?

Extrait

« Elle gémit sans même s’en rendre compte. Hier. Ce n’était qu’hier… Des siècles semblaient s’être écoulés. Hier encore elle était une élève comme une autre, en jupe sage et chemisier blanc et aujourd’hui… Aujourd’hui elle portait sur ses frêles épaules la reconnaissance du peuple entier, en même temps que ce titre. Aujourd’hui elle était tout, elle faisait partie du pinacle de ses femmes adulées, vénérées, révérées par toute la nation : elle était une Mère de la Patrie. Aujourd’hui cependant elle n’était plus rien, elle étouffait. Où était passée Tamara l’adolescente enjouée, qui voyait son Destin écrit dans les pierres de l’Université d’architecture ? Où était-elle ? Elle qui se voyait ériger des monuments ? Elle retint un rire cynique. Elle ne construirait jamais aucune demeure aussi modeste qu’elle soit, elle ne serait qu’un ventre, pondant inlassablement des enfants qui grossiraient le flot du peuple. 
A l’idée du futur qui l’attendait, elle se mit à trembler, de plus en plus fort, frappant dans la même cadence son front contre la vitre. »

Le livre

Ce livre contient 183 pages. Il peut plaire à des ados à partir de 15 ans je pense. C’est une romance young adult que j’avais tellement hâte de vous présenter ! Ce livre est un coup de cœur pour moi ! Il se lit vite tellement on est happée par l’histoire.

Mon ressenti

Tout d’abord, je voulais vous parler du contexte, que je trouve vraiment très élaboré et vraiment passionnant. Le pays où est né Tamara est d’une simplicité et d’une cruauté flagrante. Ce pays a simplifié les choix de vies possibles en faisait de chaque individu un objet de recherche. Les humains ne sont que des sujets que le gouvernement souhaite manipuler pour garder un pays soit-disant « prospère ». Un univers extrapolé et qui s’oppose au pays voisin : le Mooraland. Un pays qui ressemble plus à ce que l’on connait aujourd’hui mais qui revêt un caractère sévère. Ces deux pays sont comme une critique de ce qui pourrait arriver sans être trop prononcé pour autant.

Le roman se « sépare » en deux parties : la vie comme Mère de la Patrie pour Tamara, puis ses difficultés rencontrées au Mooraland : la vie en prison. J’ai été scotchée par autant de détails, autant de petites choses qui font que je me suis laissée happer par la beauté d’un monde cruel. C’est grâce à cela que ma partie préférée du livre est le moment où elle se retrouve en prison. Je ne veux pas spoiler le livre mais il faut savoir que la beauté, la bienveillance et l’amour peuvent se trouver dans les lieux les plus durs et cruels.

Le personnage de Tamara est fort, intelligent et qu’est-ce que son caractère intense me plait. J’aime quand l’héroïne n’est pas toute molle, ou naïve et aveuglée. Tamara est sure d’elle et elle peut se transformer en vraie machine de guerre si elle le veut. Rien qu’avec des mots et sa force de caractère, elle m’épate. Elle a la sagesse d’une adulte et elle n’a que 16 ans. La vie n’est pas rose pour elle qui n’a jamais aspirer qu’à être architecte.

En somme, ce roman est une pure merveille. De l’action, de l’amour, de l’amitié surtout. Une beauté et un coup de cœur pour moi, je ne peux que le conseiller. Les émotions sont dépeintes avec tant de passion et de travail. C’est ce que j’ai trouvé le plus épatant au niveau de l’écriture. Les sentiments et émotions vivent à travers le lecteurs. En tout cas à travers moi, car elles m’ont transpercées. J’ai été subjuguée par ce roman.

Voilà voilà ! J’espère vraiment que je vous ai donné envie de lire ce livre ! Il mérite un immense succès ! A plus !

@SpaceBubble_Off

Instagram : spacebubbleblog

Mail : chiara@spacebubble.fr

2 Comments

  1. Morgane

    7 août 2017 at 22 h 14 min

    Ca me tente beaucoup !!!!
    (c’est dans les e-book que tu m’as passé ou pas ? Comme ça je l’entame dès demain !)

    1. SpaceBubble_Off

      7 août 2017 at 22 h 20 min

      Ooooh je suis super contente qu’il te plaise !
      Non, ce livre est un service presse donc je ne le prête pas, ni le donne. Par contre il est dispo sur Amazon 🙂 Le lien ici : https://www.amazon.fr/dp/2342048238

Leave a Reply