Les jolies choses arrivent

Books New romance

La Cage dorée de Blanche Monah

1 mars 2019
la cage dorée, une romance érotique

Bonjour à tous ! Je suis heureuse de vous retrouver aujourd’hui pour vous parler d’un roman un peu exceptionnel. Cette semaine j’ai finis de lire La Cage dorée, de Blanche Monah, une romance érotique pour un public averti (moins de 18 ans et âmes sensibles s’abstenir, je vous explique un peu plus bas pourquoi). J’ai été agréablement surprise par ce livre.

Le synopsis

La cage dorée est une romance érotique portant sur la violence physique et psycholgique

La cage dorée c’est le combat d’une jeune femme pour s’émanciper de son bourreau. Entre dépendance affective et désir de liberté, deux amours s’affrontent.
L’un destructeur, malsain et illégitime. L’autre rédempteur. Lequel des deux gagnera ?
Tout semble réussir à Heather : elle est belle, riche, et mène de brillantes études de photographie.
Pour un homme comme Phénix, qui a grandi dans une cité défavorisée et a dû se battre pour réaliser ses rêves, c’est prodigieusement exaspérant. Il prend tout de suite en grippe cette jeune stagiaire trop parfaite. Jusqu’à ce qu’il découvre que, malheureusement pour eux, ils ont bien plus en commun qu’il ne l’aurait cru.
Entre la princesse et le boxeur, une étrange amitié mêlée de désirs va se nouer. Phénix pressent un secret caché derrière Heather ; parviendra-t-il à le percer et faire fondre les barreaux de la cage de Heather ?
Dans cette dark romance haletante, Blanche Monah explore de façon novatrice un sujet tabou ; un page-turner bouleversant qui vous fera passer par des montagnes russes émotionnelles. Un roman qui bouscule et qui dérange.

Le livre

Cette romance contient 357 pages d’une histoire taboue. Blanche Monah traite le sujet des violences physiques et psychologique avec une grande habileté. Celle-ci ne peut pas convenir à tous les publics. Tout d’abord, je ne la conseille pas aux lecteurs de moins de 18 ans, mais ce roman peut aussi heurter la sensibilité des adultes (sensibilité qui est propre à chacun). Les éditions Blanche (gérée par Hugo Roman) m’ont envoyé ce livre en me prévenant de ce trait d’histoire et j’avais très envie de découvrir le sujet. Je n’ai pas été déçue. Il a une note moyenne de 14,2 sur Livraddict.

Mon ressenti

Comme je l’ai dit plus haut, j’ai été prévenue du caractère sensible de cette romance. N’ayant jamais lu de romance érotique mêlant le plaisir et la violence, j’avais envie de voir comment l’auteur avait traité ce sujet difficile. Heather, le personnage principal de ce roman, est une jeune femme de 22 ans qui fait des études en photographie. Elle vit toujours chez son père, ses parents sont divorcés et elle est fille unique. Un contexte tout à fait commun me direz-vous. Pourtant, très tôt dans la lecture, on découvre que le bourreau d’Heather n’est autre que son père. Il est dominateur et contrôle tous les aspects de la vie de sa fille. Je ne m’attendais pas à ce que le père soit le méchant de l’histoire. C’est tellement tabou.

Arthur, le père d’Heather la contrôle entièrement et lorsqu’elle ne fait pas ce qu’il veut, il la violente et la viole. Les scènes sont très bien décrites et d’une violence qui dépasse l’entendement. Blanche Monah a réussis à mettre des mots sur des situations complexes, dure à lire, à entendre, à comprendre. Il y a dans ce récit, une fort impact psychologique sur Heather. Avoir son point de vue est incroyable car on ressent vraiment la douleur et le plaisir qu’elle ressent. Cette ambiguïté qui la perturbe et qui détruit petit à petit, depuis des années, son âme.

J’ai honte, je voudrais ne rien ressentir de ces délicieuses attentions, je préfère encore quand il me bat.

L’écriture de l’auteur est tout simplement parfaite. Je me suis trouvée emportée par le récit, totalement immergée, au côté de nos personnages. Les mots sont précis et ne sont que le reflet de la cruauté des actes et la beauté d’autres. Ma lecture était fluide, enivrante et entêtante. La lutte entre plaisir et interdit est magnifiquement racontée. Je n’ai pas eu le temps de m’ennuyer ni rien à redire sur la construction du récit. Il n’y a pas eu de temps flou, ni de manque d’inspiration. Une bonne maîtrise dans l’alternation entre scènes violentes et réconfort permet au lecteur de ne pas trop se sentir étouffé par l’écriture parfois difficile à encaisser, surtout lorsque c’est une première lecture du genre. Les descriptions sont sublimes, le choix des mots est très pointilleux. Le langage est un mélange entre familier et soutenu. Cet aspect était très agréable.

Il approuve tous les vêtements que j’ai choisis, sauf un qu’il trouve trop décolleté. Il donne son aval à la robe asymétrique que je compte porter demain, à condition que je mette un boléro, un châle ou une veste par-dessus.

J’ai beaucoup apprécié Phénix, un brillant photographe devenu collègue d’Heather lors de son stage dans la studio photo. Phénix est le preux chevalier qui a vite remarqué qu’Heather était violenté. Il a tout de suite voulu l’aider à s’enfuir de sa condition, à se défendre et à apprivoiser ce qu’elle a vécu. Il y est pour beaucoup dans les rebondissements du livre, ce qui fût un plaisir pour moi. Beaucoup d’événements s’enchaînent et le combat ne cesse jamais vraiment.

J’ai, grâce à la façon dont Blanche Monah a écrit son récit, compris un peu plus de chose sur la façon dont peuvent se voir les victimes de viol et de violence. Cela est important je trouve de les comprendre un petit peu, pour ne pas les juger et faire d’erreur qui pourrait les faire plonger encore plus dans l’horreur de leur situation.

CETTE LECTURE VOUS TENTE ? AVEZ-VOUS DÉJÀ LU DES ROMANCES ÉROTIQUES PORTANT SUR DES SUJETS TABOUS ? OSEREZ-VOUS VOUS AVENTURER DANS LES MÉANDRES DE L’INTERDIT ET DU PLAISIR ?

@SpaceBubble_Off

Instagram : spacebubbleblog

Mail : chiara@spacebubble.fr

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez sûrement

Aucun commentaire

Laisser un message