Les jolies choses arrivent

Books Jeunesse Science fiction

La comète de Yaël Lipsyk

13 mai 2020
Mon avis sur le premier tome La comète de Yael Lipsyk, un premier tome en science fiction

Hello tout le monde ! Aujourd’hui on va parler d’un roman de science-fiction. J’en lis peu , comme les romans policiers, d’ailleur j’ai lu ce roman il y a un an mais je ne vous avais jamais posté d’avis, et ce livre était une belle découverte pour moi. Il ressemble un peu à Divergente ou Hunger Games dans l’univers et cela m’a beaucoup plus. La comète, de Yaël Lipsyk est un roman intéressant, je vous explique pourquoi.

Le synopsis

Mon avis sur le roman de science fiction La comète, de Yael Lipsyk

Isis, 16 ans, évolue dans une société contrôlée par la censure et la rectitude. Étudiante à l’école de Sauvetage, elle rêve de sauver des vies, mais aussi d’une société plus ouverte, plus créative. Passionnée par les étoiles, elle aimerait tout apprendre du monde qui l’entoure. Sa curiosité ne fait toutefois pas l’affaire des dirigeants, qui la voient comme un élément dangereux pour le maintien de l’ordre établi.

Le livre

Ce livre jeunesse de science fiction contient 533 pages. Il est accessible à partir de tout âge de part son thème et son écriture très fluide. La comète est le premier tome d’une duologie. Il obtient une note moyenne de 17,4 sur Livraddict.

Édité chez les Édition Kennes, je les remercie eux ainsi que NetGalley qui m’ont fait confiance dans ce partenariat. J’ai été ravie de collaborer de nouveau avec eux. Je le répète mais je ne suis pas payé pour aucun article que ce soit. Lorsque ce sont des partenariats je vous le dit et c’est que l’ont m’a gentillement envoyé le livre en papier ou au format numérique.

Mon ressenti

Ce roman de science fiction m’a attiré avec sa société d’un autre genre et les révélations qui pouvaient en découler. Et je n’ai pas été déçue. Je l’ai lu en une journée. Je ne lis pas très souvent de science fiction mais j’avoue que j’éprouve de plus en plus de plaisir dans ce genre littéraire, et La Comète n’est sans doute que le début de mon attirance pour ce genre littéraire.

Isis est une jeune fille née dans une société où les sentiments, les souvenirs, la curiosité ne sont pas permis. Le gouvernement ne veut accorder de l’importance aux choses, ainsi, les noms des choses ont disparu. Car s’il on n’en connaît pas le nom, alors on dématérialisation les choses, on leur fait perdre de l’importance. C’est plus simple mais surtout on élimine tout ce qui est dit « inutile ». A quoi ça sert de connaître le nom du Jour 1 de la semaine ? Dans ce roman, tout est devenu un numéro, rien n’est tellement important. Mais Isis n’est pas d’accord avec cela. Elle est curieuse et souhaite savoir comment s’appelle la Sphère Blanche dans le ciel, comment se nomment les étoiles. Mais ces questions ne sont pas les bienvenues. Elle est un danger, car elle est différente, elle fait peur.

Elle veut devenir Sauveteur (l’équivalent dans notre société c’est les CRS je dirais). Malheureusement, pour ce faire, elle doit faire une demande spéciale car ses parents font la partie de la profession. Elle intègre l’école des Sauveteurs mais le gouvernement n’apprécie pas sa différence et fait tout pour lui mettre des bâtons dans les roues.

Elle rencontre beaucoup de personnes et ces protagonistes secondaires m’ont beaucoup plus. Je les ai trouvé fort intéressants et bien développé. Ils ont un impact réel dans le récit. Greg, leur entraîneur sportif est un con (vous verrez, je pèse mes mots), il martyrise les élèves chaque jour et ne fait pas semblant de les aimer. Mais qu’est ce qu’il est génial ! C’est peut être pas un gentil (et je vous spolie rien) mais j’adore son caractère. Il pimente l’histoire et surtout c’est le personnage secondaire le plus développé. Sinon, j’ai beaucoup aimé Truman. Vous rencontrerez ce dernier un peu plus tard dans le récit. Il m’a beaucoup touché. Lorsqu’il arrive dans l’histoire, les émotions et la sagesse sont au rendez-vous.

Cette histoire possède aussi une critique de la société, comme souvent dans ce genre littéraire. Ici, on insiste sur la valeur culturelle. La culture a presque entièrement déserté cet univers mais Isi est en quête de vérité. Un personnage à part entière, dangereux pour la société de part sa curiosité. Elle va vivre beaucoup d’aventures et nous lecteurs, allons redécouvrir la valeur inestimable que possède notre culture et nos connaissances.

J’ai beaucoup apprécié ma lecture et j’ai bien envie de lire la suite. Très rapide à lire, Yaël Lipsyk a une écriture fluide et assez jolie lorsqu’elle évoque la culture oubliée. C’est un sujet très prenant et pour lequel les lecteurs, amateurs de culture, auront envie de découvrir je pense.

CE ROMAN VOUS TENTE ? QUELLE IMPORTANCE ACCORDEZ VOUS À LA CULTURE ? LA COMÈTE N’EST-IL PAS UN TITRE QUI VOUS INTRIGUE ?

@SpaceBubble_Off

Instagram : spacebubbleblog

Mail : chiara@spacebubble.fr

Vous aimerez sûrement

Aucun commentaire

Laisser un message