Les jolies choses arrivent

Fantasy Jeunesse

Le noir est ma couleur, tome 1 Le pari de Olivier Gay

4 juin 2018

Hello tout le monde ! On change de registre cette semaine pour aller dans le fantastique ! La première saga fantastique jeunesse écrite par Olivier Gay m’a charmée : Le noir est ma couleur. Aujourd’hui je vais vous parler de mon avis sur le premier tome « Le pari » que j’ai dévoré. J’ai eu ce livre grâce à NetGalley et à la maison d’édition Rageot qui publie ce roman et je les remercie pour cette confiance.

Le synopsis

Couverture Le noir est ma couleur, tome 1 : Le pari

 

Normalement, Alexandre le bad boy du lycée n’aurait jamais prêté attention à Manon l’intello du premier rang. Pourtant, à la suite d’un pari, il a décidé de la séduire.

Normalement, Manon n’aurait jamais toléré qu’Alexandre vole à son secours. Pourtant dans l’obscurité d’une ruelle, sa présence s’est révélée décisive.

Alexandre doit se rendre à l’évidence. Rien n’est normal dans cette histoire.

Manon acceptera-t-elle qu’il entre par effraction dans son univers ?

Deux destins liés malgré les apparences…

Le livre

Ce roman jeunesse contient 311 pages dans sa nouvelle version. Cette saga est en train d’être rééditée par la maison d’édition avec de nouvelles premières de couverture qui sont sublimes. C’est une saga fantastique en 5 tomes déjà terminée. Elle est accessible selon moi à partir de 12 ans. L’écriture est fluide, bien adaptée à un public jeune et pas trop violente. Ce premier roman a un note moyenne de 16,9 sur Livraddict.

Mon ressenti

Ayant déjà lu le premier tome de La magie de Paris d’Olivier Gay, je connaissais son style et encore une fois, j’ai passé un très bon moment avec ses personnages. Plein d’imagination, il arrive à me transporter dans un monde nouveau. Dans cette saga, Manon est un Mage. Elle a des pouvoirs qu’elle a acquis car ses parents sont eux-mêmes des Mages expérimentés. Comme son frère et sa sœur, elle tire sa magie d’un Spectre. Vous vous souvenez des cours de physique au collège et lycée ? Le Spectre est visible à partir d’une diffusion de lumière sur un prisme. On voit alors les couleurs primaires : rouge orange, jaune, vert, bleu, indigo et violet. C’est de ses couleurs qu’ils tiennent leur pouvoir. Chaque couleur à une propriété.

Manon est une jeune fille de seconde, très bonne élève qu’Alexandre va essayer de séduire. Et les ennuis commencent car il se retrouve mêler à un monde qu’il ne connait pas et dont il ne pourra pas ressortir vivant. Manon est un personnage sympa et puissant mais Alexandre a tellement plus à cacher. Il est plein d’humour et pourtant il n’a pas la vie facile. Le thème de la maltraitance envers enfant est abordé. Même s’il n’est pas plus exploité et je trouve cela dommage. Je pense qu’il y aurait pu avoir un développement intéressant de cette partie de l’histoire. Juste évoqué comme cela, il n’a pas d’impact sur le récit, c’est un petit point faible.

Autre chose importante à retenir : l’humour. L’auteur a une écriture qui m’a fait beaucoup rire. On a le point de vue interne des deux personnages chacun leur tour et à chaque fois que le point de vue était celui d’Alexandre je rigolais toute seule et criait mes réflexions aux personnages. Encore une fois ma famille a bien rit de moi. Mais punaise, je ne sais pas comment on peut écrire avec autant d’humour alors le passage est pas vraiment hilarant.

Les personnages secondaires n’ont pas été développé plus que cela mais je pense que c’était un bon choix. J’espère les connaitre un peu plus à ma lecture des tomes suivants.

 

Cet article est fini ! J’espère qu’il vous a plus, n’hésitez pas à me donner votre avis sur le livre si vous l’avez lu ! Des bisous !

@SpaceBubble_Off

Instagram : spacebubbleblog

Mail : chiara@spacebubble.fr

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez sûrement

Aucun commentaire

Laisser un message