Les jolies choses arrivent

Roman

Le spectateur de Virginie Vanos

25 juin 2018

Bonjour tout le monde ! Aujourd’hui je vous présente Le spectateur, de Virginie Vanos. C’est un roman psychologique assez court mais assez intense. Je remercie beaucoup l’auteur de sa confiance car ce livre est un service presse. Comme toujours, je ne fais aucune différence avec les livres qui ne sont pas des partenariats. J’espère que mon avis vous plaira !

Le synopsis

Résultat de recherche d'images pour

Axel, un jeune psychiatre un peu snob et fort solitaire, se retrouve confronté à Alexandra, une reporter aussi mystérieuse qu’ambiguë. Tour à tour agacé, désarçonné, intrigué par la jeune femme, il finira par en tomber violemment amoureux, jusqu’à l’obsession, jusqu’à la folie…

Le livre

Ce roman psychologique est fort troublant. Je ne le conseille pas avant 17-18 ans car il emmène dans les méandres de la douleur et de la reflexion sur le monde. Ce livre de teneur plutôt triste contient 148 pages. Il faut une certaine maturité et une stabilité morale je pense pour encaisser ce roman. Il a une note moyenne de 16 sur Livraddict.

Mon ressenti

Tout d’abord, je voulais vous expliquer l’état dans lequel j’ai accepté ce service presse. J’étais intrigué par ce roman mais j’avais un peu peur de ce que j’allais trouver à l’intérieur. J’ai été agréablement surprise par certains aspects et un peu déçu par d’autres même si je m’y attendais. J’ai lu ce roman en deux fois pour ne pas juger trop rapidement l’histoire. La première fois j’ai lu 30% du récit et 3 semaines plus tard j’ai lu les 70% restant. Cette pause est aussi due à la longueur du début du récit. Celui-ci n’ayant pas de chapitre, le lecteur a l’impression qu’il n’y a jamais de pause. C’est quelque chose qui me frustre énormément et m’oppresse. C’est un petit point négatif d’un point de vue rédactionnel mais qui peut convenir à d’autres lecteurs.

Malgré cette longueur, l’expression des sentiments et émotions est juste et très bien détaillée. Je n’en attendais pas moins d’un roman psychologique, dont le but est de plonger le lecteur au cœur de l’histoire. Les sentiments d’Axel sont vraiment puissant et son histoire est touchante. Ce protagoniste bien construit, plein de détails et d’histoire est perturbant. Pourtant il m’a attiré. J’avais envie d’en savoir plus sur son histoire.

Le personnage d’Orhan est certainement le plus touchant et celui de qui j’ai retenu le plus de choses. Il est sincère et ce qu’i dit sont des vraies hymnes à la vie, à l’amour et à la sagesse. S’il y a un meilleur ami à avoir, c’est sans aucun doute une personne comme Orhan. Il m’a vraiment touché et j’ai été ravie de voir ce personnages tout au long du livre.

Je n’ai pas été prise de passion pour la relation entre Axel et Alexandra. En réalité, cerner Alexandra n’était pas une chose aisée pour moi en tant que lecteur (et je ne suis pas certaine d’y être parvenue). Elle ne m’est pas antipathique, le mot est trop fort, mais je ne lui trouve pas d’intérêt particulier. C’est le développement et le changement du comportement d’Axel qui m’a transporté au fur et à mesure des lignes. On le voit changer, se poser des questions, sombrer dans l’obsession et la folie. C’est limite de la torture psychologique. Tout se passe à une vitesse folle et rapidement c’est le choc.

La fin est une précipitation d’événements que je n’ai guère compris mais pourtant, cela m’a semblé être une fin judicieuse. En réalité, je crois que je n’aurait pas imaginé ce livre se terminer autrement. Je ne peux vous dire le fin mot de l’histoire. Mais s’il y a quelque chose à retenir de ce roman, c’est que vous allez vivre ce qu’Axel vit. Vous allez être tourmenté, frustré, et désorienté. Un roman recherché, plein de nuances même s’il manque parfois de passion.

J’espère que mon avis vous a plus ! A très vite !

@SpaceBubble_Off

Instagram : spacebubbleblog

Mail : chiara@spacebubble.fr

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez sûrement

Aucun commentaire

Laisser un message