Sociologie

Les places et les chances de François Dubet

22 mai 2017

Coucou tout le monde ! Aujourd’hui on parle du livre de François Dubet « Les places et les chances » !

Le synopsis 

Il y a deux manières de concevoir la justice sociale. La première, l’égalité des places, vise à réduire les inégalités entre les différentes positions sociales. La seconde, l’égalité des chances, cherche à permettre aux individus d’atteindre les meilleures positions au terme d’une compétition équitable. Aujourd’hui, en France comme ailleurs, cette dernière conception tend à devenir hégémonique. Mais, si elle répond au désir d’autonomie des individus, l’égalité des chances s’accommode de l’existence et même du développement des inégalités. Contre l’air du temps, François Dubet plaide en faveur du modèle des places : celui-ci combat résolument les inégalités et accroît la cohésion de la société. En montrant comment on peut promouvoir la justice sociale sans tout sacrifier à la compétition méritocratique, ce brillant essai œuvre à la reconstruction intellectuelle de la gauche.

Le livre 

Il contient 119 pages et est classé plutôt à gauche politiquement parlant. Il faisait parti de ma liste de lectures obligatoires du premier semestre, ainsi je le conseille vivement aux personnes voulant se diriger en fac de sociologie. Il vous sera d’une grande utilité dans votre cursus (même en terminale ES on parle de ce système, ce serait un gros plus dans vos copies).
C’est un livre accessible à tous. Bon d’accord, il y a des fois, des notions à approfondir, mais le livre étant petit, il y en a peu. Il vaut le coup car il permet de comprendre dans quel système nous vivons, pourquoi et surtout quelles en sont les conséquences.

Mon ressenti

François Dubet est un sociologue émérite, qui a su se construire un public. Il a enseigné à la faculté des sciences humaines et sociales de Bordeaux. Cet essai est divisé en deux parties : l’égalité des chances puis l’égalité des places. Dans chacune de ces parties, il y a une analyse profonde du système d’égalité, les pour(s) et les contres.

Pour Dubet, les deux systèmes ont leurs inconvénients et leurs avantages mais il constate que l’égalité des places permet une plus grande équité. En effet, l’égalité des chances donne les mêmes bases à tout le monde, sans soucis de classes sociales. Cependant, en fonction des acquis sociaux des différentes classes sociales, le capital de base n’est pas développé de la même manière. C’est une égalité donné à la naissance mais comme les capitaux économiques, sociaux et culturels sont différents selon les classes, les inégalités se reproduisent. C’est malheureusement le système d’égalité prodigué par notre système français.
En revanche, l’égalité des places permet de réduire l’écart entre les différentes classes. C’est à dire qu’il est plus facile de changer de classe sociale à une autre plus élevée (mobilité ascendante) car les écarts sont moindres que dans l’égalité des chances. L’écart étant plus faible, des capitaux peuvent être accessibles plus facilement et pour tous. Ainsi, on aurait une élévation du niveau de la société.

Bien sûr, pour se faire sa propre opinion (car oui il faut rester critique comme pour tous les livres) je vous invite à lire cet essai. Comme je l’ai dit précédemment, les deux systèmes d’égalité ont leurs inconvénients et en fonction des politiques au pouvoir ou encore du contexte, les choix peuvent changer. En fonction de vos priorités dans le contexte actuel, certains inconvénients peuvent vous rebuter dans le système que Dubet préfère et c’est tant mieux. Moi-même certaines choses me paraissent importantes que lui place au second plan mais son travail reste néanmoins une bonne base de réflexion.

Cet article est maintenant terminé, j’espère qu’il vous a plu et que je vous aurait donné envie de le lire et de comprendre les enjeux qu’il y a derrière une simple politique.

Gros bisous !

 @SpaceBubble_Off

Instagram : chiara_spacebubble

Mail : chiara@spacebubble.fr

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply