Les jolies choses arrivent

New romance

Ma pire ennemie de Tara Jones

30 novembre 2019
Ma Pire Ennemie, une new romance où la protagoniste est la fille d'une meurtrière !

Bonjour tout le monde ! Cet article arrive en peu tard dans la semaine, mais je voulais vous le publier dès maintenant ! Je vais vous parler de Ma Pire Ennemie de Tara Jones, une New romance avec un thème un peu particulier. C’est partit !

Le synopsis

Ma Pire Ennemie, une new romance où la protagoniste est la fille d'une meurtrière !

Et si la vérité était pire que le mensonge ?
Que feriez-vous si vous étiez la fille d’une tueuse en série ?

Joanna a toujours su que sa mère n’était pas comme les autres. Pas aussi affectueuse ni attentive à son enfant mais quand elle apprend que c’est une criminelle, sa vie s’effondre. Littéralement.

Elle vit maintenant avec ce lourd poids et réorganise son existence. Cela commence par changer de métier : difficile de continuer à enseigner quand on porte le nom d’une meurtrière…

Joanna devient alors serveuse et dissimule sa réelle identité. Quand elle rencontre son nouveau patron, Scott, les débuts sont un peu difficiles : cet homme froid semble enfermé dans son chagrin depuis la mort de sa mère.

Mais très vite, Joanna se plaît à rêver à une nouvelle existence que partagerait Scott.
A-t-elle enfin trouvé le chemin vers le bonheur, loin des crimes de sa mère, sa pire ennemie ?
Elle n’est peut-être pas au bout de ses peines et sa route sera plus tortueuse qu’elle ne le pensait…

Le livre

Cette New romance de 400 pages est écrit par Tara Jones et édité chez Hugo New Romance, que je remercie beaucoup pour l’envoie de ce livre. C’est une New romance sombre avec une meurtrière pour point de départ. Ainsi, je ne conseille pas la lecture de ce livre avant 16 ans. Ce roman a une note moyenne de 16,5 sur Livraddict.

Mon ressenti

Lorsque j’ai lu le synopsis la première fois, le thème du meurtre m’a attiré l’œil. Cette romance ne tourne pas en soi autour des meurtres mais autour des violences psychologiques subi par la fille de la meurtrière et son expérience. On retrouve donc Jo, une jeune femme institutrice qui voit sa vie chamboulée (bien que déjà pas très joyeuse) lorsque sa mère est accusée de meurtre. Plus personne ne veut l’embaucher, la haine du public se déverse contre elle car elle est la fille de la meurtrière. Elle décide donc d’emprunter un autre nom de famille pour pouvoir trouver un travail. 

Une aventure commence pour Jo qui doit mentir sur son identité, qui est prise entre deux feu avec une mère qui l’a dégoûte et le sentiment d’obligation de payer son avocat. C’est une femme que j’ai beaucoup admirée. Elle est tellement forte. Les mauvais traitements infligés par sa mère sont d’une horreur sans nom et pourtant elle a un cœur immense. Tout au long du roman, nous lisons les souvenirs de Jo lorsqu’elle était jeune et à chaque fois, sa force m’a impressionnée.

Scott est le nouveau patron de Jo. Il a une boîte de nuit avec comme credo la sécurité des femmes. C’est un homme qui m’a aussi chamboulé. Lui vient de vivre un choc. Il n’arrive pas à s’en remettre et cela va venir entrer en conflit avec le vécu de Jo. Ils vont nouer une relation qui sera parasitée par les non dits entre eux. La naissance de cette relation est si mignonne, si douce et si vraie. Ils ont des personnalités si fortes et droites. Ça m’a beaucoup plu.

Les personnages secondaires ne sont pas en reste. Le meilleur ami de Jo est tellement adorable, toujours au petit soin. Leur relation fusionnelle m’a profondément touchée, plus que la romance de l’histoire. Il est comme un grand frère et ses conseils sont magiques. C’est mon personnage préféré !

Et il ne faut pas non plus oublier le frère et la sœur de Scott, ainsi que son meilleur ami. Ils n’ont pas beaucoup de passages à eux mais ils rythme l’histoire et la rendent plus douce face à ce contexte difficile.

Après, même si j’ai beaucoup aimé ce roman, je ne peux pas dire qu’il m’ait étonné. Il était assez prévisible en réalité. Mais vous savez que ça ne me dérange pas. Pourtant, c’est ce qui fait que je n’ai pas eu de coup de cœur ni plus d’entrain à le lire. Déjà qu’avec le master j’ai pas beaucoup le temps de lire, mais comme en plus je savais ce qui allait se passer, je ne me suis pas sentie plus impatiente que ça. C’est une belle lecture, même si elle manque un peu de suspens.

CE ROMAN VOUS INTÉRESSE ? QUE PENSEZ-VOUS DU THÈME DU MEURTRE ? MA PIRE ENNEMIE EST-IL UN TITRE QUI VOUS INTERPELLE ?

Ma Pire Ennemie, aesthetic @spacebubbleblog

@SpaceBubble_Off

Instagram : spacebubbleblog

Mail : chiara@spacebubble.fr

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez sûrement

Aucun commentaire

Laisser un message