Les jolies choses arrivent

Bandes Dessinées

Malcolm Max T1 – Les pilleurs de sépultures de Peter Mennigen et Ingo Römling

24 juin 2020

Hello tout le monde ! Aujourd’hui je viens vous parler d’une bande dessinée d’aventures prenant place dans le Londres du 19 ème siècle. Si vous voulez lire un univers à la Sherlock Holmes mêlé à du fantastique, vous êtes au bon endroit car Malcolm Max, Les pilleurs de sépultures regroupe tout cela !

Le synopsis

En 1889, à Londres, rien ne va plus. Une série de meurtres terrifiants a déferlé sur la city. Malheureusement, même l’exécution du meurtrier supposé, surnommé « Le Poète » ne parvient pas à endiguer la vague de violence et de sang. La société secrète Custodes Lucis (Les Gardiens de la Lumière) confie l’enquête à Malcolm Max, expert en affaires paranormales et chasseur de démons.

Malcolm Max, une BD dans l'espris de Sherlock Holmes et de Charles Dickens !

La bande dessinée

Cette bande dessinée de 56 pages est écrit et dessinée par Peter Mennigen et Ingo Römling. Je remercie les éditions Delcourt pour l’envoi de ce premier volume. Même si l’origine de cette série est destinée à être lue de 7 à 77 ans (bon en soi il n’y a pas de limites), je trouve que le thème des voleurs de cadavres n’est pas adapté à des enfants. Je conseillerais plutôt cette BD à partir de 12 ans car les dessins ne sont pas violents. Il a une note moyenne de 16 sur Livraddict et est déjà dispo en librairie !

Mon ressenti

Cette bande dessinée fantastique et d’enquête de meurtre et de vols de cadavres change totalement de mes lectures habituelles. D’ordinaire, ce genre de thèmes ne m’attire pas lorsqu’il est évoqué dans des romans. Pour autant, dans cette bande dessinée. cette ambiance lugubre est contrebalancée par l’humour et la condescendance de Malcolm Max. Ce personnage est un agent qui s’occupe des affaires surnaturelles pour le compte de la loge secrète Custodes Lucis. Il dit toujours ce qu’il pense, ne se prend pas au sérieux et peut être tourmenté lorsque qu’il échoue dans quelque chose. Ce côté très humain à côté du fait qu’il soit un coureur de jupons rend la lecture de cette BD sympathique et pas uniquement lugubre comme le thème le laisse suggéré.

Comme deuxième personnage récurrent, nous faisons la connaissance de Charisma, une demi-vampire, acolyte de Malcolm Max. J’ai beaucoup apprécié ce drôle de duo. Voir une femme au côté d’un détective (en gros) dans les années 1889 est assez étonnant et cela va avec le désir d’émancipation des femmes de l’époque. Charisma est une jeune femme à qui il manque certains savoirs contenu de son éducation stricte en Transylvanie mais elle est aussi forte que Malcolm Max et rivalise de son esprit d’aventures. Leurs conversations et échanges autour de leurs découvertes sont tantôt sérieuses, tantôt burlesques.

L’histoire est très prenante et j’ai adoré voir les problématiques du Londres du 19 ème comme l’industrialisation et l’apparition des machines pour replacer l’homme dans le travail sous prétexte de libérer les hommes de l’aliénation au travail, le désir des femmes a s’émanciper, à travailler dans les métiers réservés aux hommes (le journalisme est ici représenté), à avoir le drôle de parole. Ces aspects sont juste géniaux et les réflexions des personnages autour de ces sujets sont très justes et teintées d’humour mais souhaitant faire passer un message (eh oui, il y a des choses encore actuelles dans cette BD).

Le seul point qui m’a déplu, mais c’est un terme un peu fort, car c’est uniquement un point de vu personnel. La narration est aussi importante que les dialogues, et importante en terme de texte, il y en a beaucoup. Ce n’est pas quelque chose que j’aime beaucoup dans une BD car je recherche plutôt quelque chose de simple. En effet, il est important d’avoir de la narration, et cela permet d’avoir une plus grande immersion dans le récit, qui veut respecter les règles des romans d’horreur anglais. C’est un style dense qui saura trouver ses lecteurs même si pour ma part je n’en suis pas fan.

S’agissant du seul bémol de ma lecture, j’ai aimé me plonger dans cet univers different de mes lectures habituelles. Malcolm Max et Charisma m’ont beaucoup plu et j’ai bien envie de connaître la suite de leurs aventures et de voir évoluer le côté historique.

ET VOUS, LISEZ VOUS DES BD D’AVENTURES ? UN UNIVERS LÀ LA SHERLOCK HOLMES ET À LA CHARLES DICKENS VOUS TENTE-IL ?

Vous aimerez sûrement

Aucun commentaire

Laisser un message