Les jolies choses arrivent

New romance

Orion, Tome 1 Ainsi soient les étoiles de Battista Tarantini

9 janvier 2019

Hello la compagnie ! Et si je vous parlais romance aujourd’hui ? Romance sur le thème de la danse, une romance passionnée, énergique, érotique. Je vais vous parler de Orion, le tome 1 Ainsi soient les étoiles, écrit par Battista Tarantini et publié chez Hugo Roman. Un savant mélange explosif. Un coup de cœur littéraire. 

Le synopsis

 

Après des années de travail intenses et douloureuses, Leo Kats sera Nikiya dans la Bayadère qui se jouera à l’Opéra de Sydney. C’est la consécration pour cette jeune danseuse. Quelques jours avant la représentation, Orion Atlay, illustre chorégraphe français, s’invite dans l’école de la compagnie pour y créer un ballet irrévérencieux. Et il veut Leo, lumineuse et docile. Seulement elle. Obsédé par la première danseuse, Orion tente tout pour la convaincre. Secouée par les méthodes peu académiques du maître de ballet, troublée par le désir qu’elle ressent pour lui, Leo craint le pire pour sa carrière. Des studios à la scène, en passant par les coulisses de l’Opéra, les deux Étoiles dansent avec leurs ombres. Elles devront se battre pour trouver l’amour.

Le livre

Cette romance érotique peut être lu à partir de 17 ans, sinon pour des lecteurs avertis. Elle contient 354 pages de passion et de réflexions. Il sera disponible dans les librairies le 3 janvier ! En cliquant sur la photo ci-dessus, vous serez dirigés vers la page du roman chez Cultura.

Mon ressenti

Au-delà d’une romance, d’une histoire, l’auteur propose une réflexion autour de la vie, de ce qu’est la vie et de ce que cela veut dire de vivre, de composer avec soi, en ne s’oubliant pas. Elle écrit son roman avec comme fondation la possibilité et le courage d’être soi-même, ce qui n’est pas si simple dans un monde où l’on nous façonne en permanence pour correspondre aux besoins et aux envies d’une entité. Léo est entré à l’académie de danse lorsqu’elle était très jeune. Elle a été formée, éduquée, modelée dans cet univers particulier qu’est la danse de haut niveau.

Les exigences des maîtres de ballets sont devenues ses exigences, en s’attachant aux règles sans prendre en compte sa personne. Lorsqu’Orion arrive et qu’il la veut elle pour danser son ballet, il la bouscule, lui fait perdre ses repères. Il lui fait déconstruire tout ce qu’elle a appris depuis tant d’années, afin de se trouver, elle. Ce processus est magnifiquement décrit dans l’histoire et le lecteur se pose la question sur lui-même. Lors de ma lecture, je me suis demandée jusqu’à quel point la société m’a formaté. Cet aspect est sans doute le plus intéressant selon moi.

File vers la lumière, fuis le démon. Car si tu restes avec lui, il te rendra la vue, à tes risques et périls.

En plus de cet univers plein de charme, les protagonistes sont plein de fougues, de passion, d’émotions, de chemins de vie complexes et torturés. La construction des personnages principaux est très intéressante. Tant pour Orion que Léo, la vie ne les a pas épargné et ils survivent. Des personnages en souffrance, la tête encore hors de l’eau.

Orion est charismatique, énigmatique mais aussi prévenant, sensible et réfléchit, sans doute trop pour sa condition. Il est perturbé, cela, le lecteur ne peut pas passer à côté. C’est un protagoniste touchant par moment, perturbant par d’autres. Léo est vide. Léo est un automate, formée par une société, en l’occurrence ici l’académie de danse, le corps de ballet. Elle est parfaite, performante, ne rechigne pas au travail, s’oublie pour le travail, pour la danse, car la danse gagne toujours.

L’écriture est belle, fluide et paradoxale. Ce roman est truffé de paradoxes qui agrémentent le roman. Battista Tarantini a des mots très justes, les émotions sont bien transmises au lecteur par un langage simples mais des mots puissants. Un langage poétique sublime. Je suis amoureuse de sa plume. Il y a toutefois certains passages qui ont moins de charismes que d’autres, moins fugaces.

Je ne crée pas des prisons, mais des espaces de liberté. Celle que nous allons conquérir, ensemble.

Malgré tout, il y a un moment de flottement dans le récit. Lors de l’acte 3, la dernière partie, les scènes décrites n’ont pas l’importance qui leur est due. Il y a des moments de vide et le côté du point de vue des amis de Léo a l’académie aurait été intéressant à creuser lors de ce vide. Pourtant, il permet un meilleur revirement pour la fin du roman. Et on a hâte d’aller visiter Tokyo nous aussi en tant que lecteur !

Amour éternel. Chagrin démesuré. Manque douloureux. Chute vertigineuse. Ainsi soient les étoiles.

 

Une romance érotique sur le thème de la danse très profonde, une sublime écriture dans Orion de Battista Tarantini a découvrir !

Merci Hugo&Cie pour l’envoie de ce livre qui est une vraie pépite. J’espère que mon article vous a plus et que je vous ai permis de découvrir cette beauté ! N’hésitez pas à laisser un commentaire pour me dire ce que vous en pensez !

@SpaceBubble_Off

Instagram : spacebubbleblog

Mail : chiara@spacebubble.fr

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez sûrement

4 commentaires

  • Répondre Kimysmile 9 janvier 2019 at 13 h 41 min

    Il me tente énormément !

    • Répondre SpaceBubble_Off 10 janvier 2019 at 9 h 43 min

      J’espère qu’il te plaira ! Ce roman est vraiment complet 😃

  • Répondre Madame ratou 7 février 2019 at 17 h 21 min

    Depuis quelques jours, je vois ce bouquin apparaître un peu partout sur bookstagram. Forcément, la curieuse que je suis s’est dit « tiens, c’est peut-être un signe.. achète ». Depuis, il est dans ma wishlist.
    Et comme si ça ne suffisait pas, ta chronique m’a donné envie de me jeter dessus !

    • Répondre SpaceBubble_Off 8 février 2019 at 10 h 11 min

      Oui en plus le tome 2 est paru hier en librairie, c’est pour ça qu’on le voit plein de fois. J’espère vraiment qu’il te plaira, il a été un vrai coup de cœur pour moi !
      Des bisous !

    Laisser un message