Les jolies choses arrivent

New romance

Orion, tome 2 de Battista Tarantini

20 février 2019
Orion est une romance à fleur de peau signée Battista Trantini

Hello tout le monde ! J’espère que vous allez tous bien et que vos vacances se passent bien pour ceux qui sont déjà en vacances. Pour moi ce sera la semaine prochaine et j’aurais plein de temps pour lire, YAAAY ! Bon sinon, je reviens aujourd’hui pour vous parler du second tome d’Orion, Les étoiles ne meurent jamais, de Battista Tarantini. C’est une romance sur le thème de la danse empli de belles descriptions. Je vous laisse découvrir mon avis !

Le synopsis

Orion de Battista Tarantini est une romance à fleur de peau

Libre et amoureuse, Leo part avec Orion en résidence artistique à Tokyo. L’antre d’Hiro Neruji, maître de ballet japonais, abrite l’envol sensuel et amoureux des deux étoiles. Orion renonce pour un temps à ses funestes projets, Leo commence à s’épanouir dans la voie qu’elle a choisie.

Mais la conséquence d’une promesse tenue par Orion, des mois auparavant, s’abat sur eux et fait voler en éclats leur idylle naissante. Le couple se sépare et chacun s’exile à un bout de la planète; Orion retourne en France pour s’acquitter d’une dernière mission, Leo danse sur toutes les scènes du monde, aux abois.

C’est à Paris qu’ils se retrouvent, que les derniers secrets sont révélés, que leur ballet de l’amour et de la mort renaît et enfle : la dernière chance pour Orion d’être sauvé avant que le rideau ne tombe définitivement…

Le livre

Cette romance signée Battista Tarantini est le second tome d’une duologie sur le thème de la danse. Elle contient 340 pages et est accessible à partit de 17 ans car il y a des scènes sexuelles qui peuvent ne pas être adaptées à un public plus jeune. Je remercie Hugo Roman pour cet envoi que j’ai eu plaisir à découvrir. Sur Livraddict, ce roman obtient une note moyenne de 17,3.

Mon ressenti

Cette chronique concerne uniquement le tome 2. Si vous n’avez pas lu le tome 1, je vous invite à lire ma chronique du premier tome (juste ici) car sinon celle-ci risque de vous spoiler énormément l’histoire ! Le tome 1 avait été un coup de cœur pour moi. La précision des émotions, des sentiments et l’écriture de l’auteur m’ont vraiment émue.

J’ai finis ce second tome la semaine dernière et j’avoue que je n’ai pas été aussi éprise de l’histoire que lors de ma lecture de son prédécesseur. Mon avis est positif mais il y a un petit quelque chose qui m’a bloqué dans la pleine satisfaction de ma lecture. J’ai beaucoup apprécié retrouver le style d’écriture de l’auteur qui est particulièrement émouvant. Les émotions transparaissent vivement et j’ai encore une fois été bouleversée par ses éboulements de sentiments i forts et si contradictoires par moment. Orion et Léo vivent à 2000%. Ce sont des âmes torturées. Leurs émotions sont exacerbées et j’ai ressenti toutes cette souffrance mais aussi toute leur colère, leur désespoir et leur amour. Le récit est vraiment beau et cette écriture est sublime.

Les étoiles ne meurent jamais.

Par contre, il y a quelque chose qui m’a dérangé dans ma lecture. Dans le premier opus, la construction se fait ainsi : Léo craque sur Orion même si elle le déteste un moment et ils fusionnent pour leur amour de la danse, puis, ils se séparent car la souffrance est trop grande et leur colère parait insurmontable. Dans un troisième temps, ils s’attirent de nouveau afin de créer le plus beau ballet de Perséphone. J’ai retrouvé la même structure dans le tome 2 et cela m’a un peu embêté car j’ai eu l’impression d’avoir le même scénario sous les yeux, la même construction. En soi, les éléments sont différents et le contexte a évolué. Pourtant, cela a pesé sur mon appréciation de la lecture. Si je prends un exemple qui ne vous spoilera pas : Léo et Orion se retrouve a danser sur un pont comme sur les quais dans le tome 1. C’est le point faible de l’histoire pour moi.

Au niveau des personnages secondaires, j’ai été bluffé par Neruji ! J’adoooooore ce personnage ! C’est un étrange et puissant protagoniste. Plus fou qu’Orion et surtout encore plus énigmatique. Lors des dialogues ou de la description de ce personnage, je me suis sentie oppressée, observée, prise au piège, exactement comme Léo qui était la proie de ce danseur japonais. Les scènes de descriptions au Japon sont magnifiques et j’ai réellement eu l’impression de voyager avec nos protagonistes torturés. Ruben est sans doute le personnage secondaire qui m’a le moins plu car peut-être un peu trop exubérant, sans réelle distinction avec les protagonistes principaux mais il est touchant.

VOUS AVEZ LU LE PREMIER OPUS ? QU’EN AVEZ-VOUS PENSE ? LIREZ-VOUS CE SECOND TOME ? DITES MOI TOUT EN COMMENTAIRES !

Orion est une romance vécue au travers de la danse, avec des personnages torturés et éperdus

@SpaceBubble_Off

Instagram : spacebubbleblog

Mail : chiara@spacebubble.fr

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez sûrement

2 commentaires

  • Répondre Lisa 20 février 2019 at 20 h 20 min

    Ce livre à l’air pas mal du tout, il faut vraiment que je me remette à lire de ce pas!

    • Répondre SpaceBubble_Off 21 février 2019 at 8 h 31 min

      J’espère que cette duologie te plaira autant qu’à moi ! C’était une très belle lecture 🙂

    Laisser un message