Les jolies choses arrivent

Books New romance

Où que tu sois, Je t’attendrais, tome 2 de Danielle Guisiano

1 mars 2019
ma chronique sur la romance de danielle guisiano

Hey salut ! La semaine dernière j’ai lu ce second tome dont j’attendais beaucoup. Où que tu sois, je t’attendrais était une agréable lecture mais certaines choses m’ont moins plu. Je vous explique pourquoi.

Le synospsis

Où que tu sois je t’attendrais, une romance psychologique écrite par Danielle Guisiano et publié chez Hugo&Cie

Après deux ans d’absence, Sévan revient à Aix-en-Provence. Il a dû surmonter les séquelles psychologiques et physiques de son accident, loin de là où sa vie a basculé pour le pire et le meilleur. Il n’a pourtant jamais pu se résoudre à oublier Zoé, gardant secrètement l’espoir qu’elle l’attend encore, quelque part. Mais la vie personnelle de la jeune femme a beaucoup changé. Elle a désormais la charge de son petit frère. Les retrouvailles ne sont pas celles qu’il aurait souhaitées. À peine de retour, Sévan se retrouve confronté à de vieux démons. Réussira-t-il à les vaincre ? Quant à Zoé, aura-t-elle la force de lui faire à nouveau confiance ? C’est un véritable défi qu’ils devront relever tous les deux.

Le livre

Ce deuxième volet, plus épais que le premier est accessible à partir de 17 ans selon moi. Il contient … pages de romance, d’émotion et de questionnement de soi. Sa note moyenne sur Livraddict est de … Je remercie les éditions Hugo&Cie pour l’envoi de ce livre car je suis partenaire avec eux pour cette année 2019.

Mon ressenti

J’en attendais beaucoup de ce second tome car l’aspect psychologique m’avait beaucoup plu. Pourtant je l’ai moins ressenti. Sévan revient à Aix après 2 ans passe en prison. Il avait quitté Zoé avec un petit mot lui disant que leur histoire n’était rien. Il s’est écarté pour ne pas l’emprisonner, ne pas lui demander de l’attendre. Mais lorsqu’il revient la vie de Zoé a beaucoup changé, elle-même a changé. Elle ne le laissera pas revenir si facilement. Cette construction du récit est bien mais les « je t’aime, moi non plus » ont duré trop longtemps.

Vers la moitié du roman, Zoé a commencé à m’énerver car elle est tout le temps indécise et n’écoute que ses propres pensées et ses propres arguments, elle ne donne aucune chance à Sévan et la suite était un peu répétitive. De ce fait, les sentiments de compassion et de compréhension que pourrait ressentir le lecteur à son égard, ne m’ont pas transcendées.

Ici c’est le personnage de Sévan qui est le plus développé et qui est du coup celui que je préfère. Ces sentiments sont exacerbés, et son tempérament de feu ressort d’autant plus. Les descriptions de l’auteur à son sujet sont excellentes. Je me suis sentis tellement proche de lui. Ses combats intérieurs sont d’une violence qui l’a touché. Le lecteur ressent tout ce qui est antagoniste en lui, tout ce qui est contradictoire, ce qui le place dans une position étrangère à lui même car il essaie de devenir stable.

Les protagonistes secondaires sont géniaux ! J’ai adoré connaître Douglas et Mia qui sont en quelque sorte les amis les plus proches de Zoé. On apprend vraiment à les connaître et ils font partie intégrante du récit. Sans eux, l’histoire ne pourrait pas être la même et ils apportent de la nouveauté et de la fraîcheur à l’histoire. Mia est une femme déçue pas l’amour car sa dernière relation a été catastrophique et elle s’est retrouvée seule à élever un enfant. Elle s’est fermé aux émotions mais est devenue très cache et très libéré dans sa sexualité. L’humour est très présent lorsque ces deux amis entre en scène et le récit est d’autant plus vif ! Ce sont les chouchous !

C’est donc une chouette lecture, avec un Sévan beaucoup plus intéressant et des protagonistes secondaires très drôle. Même si cela traîne un peu en longueur et que la lecture est un peu répétitive, c’est une belle suite et les émotions sont toujours présentes.

ET VOUS, CETTE SUITE VOUS DONNE ENVIE ? VOUS PRÉFÉREZ LES PERSONNAGES MASCULINS OU FÉMININS EN GÉNÉRAL DANS VOS LECTURES ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez sûrement

Aucun commentaire

Laisser un message