Les jolies choses arrivent

Books Fantasy / Fantastique

Shadowscent T1 Le parfum de l’ombre de P.M Freestone

26 décembre 2020
Shadowscent Le parfum de l'ombre, un univers fantasy où les odeurs façonnent le monde chez La Martinière !

Hello tout le monde ! Je suis contente de revenir avant cette fin d’année pour vous parler d’une fantasy à l’univers incroyable : Shadowscent, Le parfum de l’ombre de P.M Freestone. Et si vous entriez avec moi dans un monde où les odeurs et les évènements sont liés entre eux ?

Le synopsis

Shadowscent Le parfum de l'ombre, un univers fantasy où les odeurs façonnent le monde chez La Martinière !

Dans l’empire d’Aramtesh, les parfums, sacrés, sont l’objet de toutes les convoitises.

Avec son nez affûté et sa grande connaissance des senteurs, Rakel espérait devenir parfumeuse et gagner de quoi soigner son père malade. Mais le prince Nisaï est empoisonné et elle est accusée à tort…

Obligée de fuir, Rakel doit absolument découvrir l’antidote au poison qui a plongé le prince dans le coma. Ainsi, seulement, elle pourra laver son nom. Pour cela, elle devra s’allier avec Ash, le soldat envoyé sur ses traces.

Ensemble, ils découvriront d’anciens secrets enfouis aux confins de l’empire – et au plus profond d’eux-mêmes. Mais parviendront-ils à déjouer la machination qui menace la paix fragile d’Aramtesh ?

Le livre

Le parfum de l’ombre est le premier tome de Shadowscent, une duologie de fantasy éditée chez La Martinière Jeunesse. Le second volume sort le 8 janvier en plus, j’ai si hâte ! Il peut être lu dès 14 ans sans problème, avant je pense que le niveau de lecture et l’univers seront trop complexes. Il contient 458 pages d’une narration à double points de vues, ce que j’adore ! Il a une note moyenne de 3,8/5 sur Goodreads et de 16,2 sur Livraddict. Je vous donne un petit avant goût du roman avec cette touchante citation.

Lorsque vous craignez d’être sur le point de perdre une chose, vous saisissez toutes les occasions de la savourer.

Rakel – Shadowscent T1 // P.M Freestone

Mon ressenti

Cela faisait 1 an que Shadowscent était dans ma PAL. Pourtant il m’a toujours donné envie, autant grâce au synopsis que par sa première de couverture sublime. Les détails des boucles et arabesques, au parfum et au fleures au reflets irisés. Il est vraiment magnifique, bravo aux éditions La Martinière qui ont gardé la couverture VO.

J’ai mis un peu de temps à m’impregner de l’histoire. Je venais de sortir de ma lecture de Keleana et la comparaison est rude tout de même. Keleana a été un coup de cœur, et Shadowscent est une fantasy du même genre sauf que les personnages ne sont pas aussi attachants, en tout cas au début du récit. Mais au fur et à mesure que l’histoire défile sous nos yeux, les personnages se dévoilent et on apprend à apprécier leur tempérament et leur courage. J’aime bien Rakel car elle est d’une franchise désarmante. Voici d’ailleurs une phrase qu’elle dit souvent et qui m’a fait bien rire :

Je m’en soucie comme de mon premier reniflement.

Rakel – Shadowscent T1 // P.M Freestone

Rakel a été élevée par son père, autrefois guerrier mais aujourd’hui atteinte de la Pourriture, un fléau qui ne se guérit pas. Elle fait tout pour apaiser les souffrances de son père. C’est pourquoi elle part pour devenir parfumeuse dans une grande ville. Sa vie est rude et elle a apprit à se débrouiller par elle-même. Tout va basculer lorsqu’elle va être accusée d’avoir empoisonné le prince. Sa seule option est de trouver l’antidote pour prouver son innocence. C’est là qu’elle va rencontrer Ash, le Bouclier du Prince Nisaï. Lui aussi ne souhaite qu’une seule chose, sauver le prince, qui est son ami depuis l’enfance. Ils vont donc partir ensemble à la découverte du poison qui a pu plonger le prince dans un profond coma.

J’ai aussi apprécié Ash, il est courageux et intelligent. Ils sont attentionnés l’un envers l’autre. Toutefois, même si je les ai apprécié, car ils sont sympathiques et courageux, je ne me suis pas attachée à eux. Ils n’ont pas ce petit truc qui fait qu’on s’identifie aux personnages, si qu’on est à fond derrière eux dans les épreuves qu’ils traversent. Je n’ai pas ressenti cette étincelle à la fin du roman quand j’ai dû les quitter. La comparaison avec Keleana est simple à faire car c’est ma précédente lecture et c’est dur parce que j’ai adoré Keleana, je m’y suis attachée autant qu’à Dorian et Chaol. Je les aime de fou et j’ai qu’une hâte de les retrouver. C’est ce sentiment qui manque dans Shadowscent.

L’univers par contre, lui, est très intéressant. J’ai eu envie d’en savoir plus sur la culture d’Aramtesh, sur leurs dieux, les parfums et leurs vertus. Nos deux protagonistes vont aller de surprises en surprises. La quête de l’antidote commence grâce à l’aide de Luz, une jeune femme qui aide Keleana à sortir de prison et lui promet d’aider son père si elle trouve l’antidote pour sauver le prince. Luz ne lui donne que peu d’indications et Rakel part en quête de la Bibliothèque des disparus. Une légende dans Aramtesh. Celle-ci regorge de livres anciens, des livres qui ont été bannis et que des gardiennes ont sauvés et cachés du monde. Plus personne aujourd’hui ne croit en son existence. Leur parcours va les emmener dans les différentes provinces du pays, au cœur des légendes les plus anciennes.

Le lecteur est toujours dépaysé. Nous passons du désert à une forêt mystérieuse pleine de créatures étranges. Puis, nous sommes immergés dans des terres où des creux sont cachés et dans lesquels nous pouvons sombrer. Tout peu arriver dans cet univers aux milles couleurs extrêmement bien décrit. J’ai été émerveillée par les décors et les détails. Ils m’ont permit d’être présente au sein du récit. C’est majestueux et je n’oublierai pas ce beau voyage.

Malgré ce que j’ai dit plus haut par rapport aux personnages, la fin de ce premier tome de Shadowscent m’a donné très envie de continuer ma lecture. Une nouvelle aventure attend Ash et Rakel mais d’autres personnes se joignent à l’aventure. Le suspens est fou et je sens que le deuxième volume sera mieux que le premier. Ce n’est qu’un pressentiment, alors je croise les doigts !

Et je finis cet article sur une citation qui résume bien cette histoire. Je vous laisse vous faire votre idée !

– Quel est le seul moyen de nous sortir de ce pétrin ? Demande-t-elle en me prenant la main.
Je lui presse doucement les doigts.
– Il faut le traverser.

Ash – Shadowscent T1 // P.M Freestone

CET ARTICLE VOUS A PLU ? AIMEZ-VOUS QUAND J’INSERE DES CITATIONS OU VOUS PREFEREZ NE PAS TROP EN LIRE POUR NE PAS VOUS SPOILER ? EST-CE QUE JE VOUS AI DONNE ENVIE DE DECOUVRIR SHADOWSCENT ?

@SpaceBubble_Off

Instagram : spacebubbleblog

Mail : chiara@spacebubble.fr

Vous aimerez sûrement

Aucun commentaire

Laisser un message