Les jolies choses arrivent

Books Fantasy / Fantastique

The Curse de Marie Rukosky

5 décembre 2020
The Curse, un roman fantastique traitant de la colonisation et de l'esclavage

Hey salut ! Aujourd’hui je reviens pour vous parler de The Curse de Marie Rutkosky. Il s’agit d’un roman fantastique traitant de la colonisation et de l’esclavage. C’est un univers intéressant mais qui ne m’a pas totalement convaincue. je vous explique tout ça ci-dessous ! C’est parti !

Le synopsis

Fille du plus célèbre général d’un empire conquérant, Kestrel n’a que deux choix devant elle : s’enrôler dans l’armée ou se marier. Mais à dix-sept ans à peine, elle n’est pas prête à se fermer ainsi tous les horizons. Un jour, au marché, elle cède à une impulsion et acquiert pour une petite fortune un esclave rebelle à qui elle espère éviter la mort. Bientôt, toute la ville ne parle plus que de son coup de folie. Kestrel vient de succomber à la  » malédiction du vainqueur  » : celui qui remporte une enchère achète forcément pour un prix trop élevé l’objet de sa convoitise.

Elle ignore encore qu’elle est loin, bien loin, d’avoir fini de payer son geste. Joueuse hors pair, stratège confirmée, elle a la réputation de toujours savoir quand on lui ment. Elle croit donc deviner une partie du passé tourmenté de l’esclave, Arin, et comprend qu’il n’est pas qui il paraît… Mais ce qu’elle soupçonne n’est qu’une infime partie de la vérité, une vérité qui pourrait bien lui coûter la vie, à elle et à tout son entourage.

Gagner sera-t-il pour elle la pire des malédictions ? Jeux de pouvoir, coups de bluff et pièges insidieux : dans un monde nouveau, né de l’imagination d’une auteure unanimement saluée pour son talent, deux jeunes gens que tout oppose se livrent à une partie de poker menteur qui pourrait bien décider de la destinée de tout un peuple.

Le livre

The Curse est le premier tome de la trilogie The Winner édité chez Lumen. Il contient 456 pages, c’est un petit bébé déjà. Il peut tout à fait être lu dès 13 ans si tant est que l’on s’en sent capable, même si normalement, le public visé c’est à partir de 14-15 ans. Ce roman n’a rien de choquant ni de trash dans ce premier volume. Il a une note moyenne de 16,6 sur Livraddict et de 3,97/5 sur Goodreads.

Mon ressenti

Cela fait maintenant 1 an et demi que j’ai acheté ce livre car il s’agit d’une des sagas préférées de Ema (@labouquinade). Elle en parle tellement et en est fascinée que j’ai sauté le pas, et je vous avoue qu’avec la beauté de la première de couverture, je n’ai pas su résister longtemps. Les photos de cet article ont été prises au moment où je l’ai acheté, soit en plein été, donc ne paniquer pas, je ne sors pas en short en ce moment. J’ai donc commencé ma lecture en attendant beaucoup de chose de cette série. Comme c’est un Lumen, je m’attendais à être aussi prise dans l’histoire que pour La Couleur du Mensonge (vous connaissez, ma saga préférée ! LISEZ-LA, elle est sous-cotée !). Et bien, ça n’a pas été le cas.

Je ne dis pas que je n’ai pas aimé cette série. Au contraire, il y a beaucoup de belles choses, alors je vais commencer par ça. Tout d’abord, j’ai apprécié le fait que nos deux protagonistes : Kestrel et Arin, soient d’un camp opposé et que chacun est l’envahisseur de l’autre. Ils ont chacun leurs raisons d’être comme ils sont. Pour vous expliquer, Kestrel est valorienne et son pays a envahis il y a 10 ans Herran, le pays d’Arin. Cela fait donc dix ans que Kestrel vit avec son père général de l’armée valorienne dans une villa appartenant autrefois aux herranis.

Arin est un herranis qui s’est vu réduit en esclavage, comme les autres, sinon ils mourraient. Mais Arin n’arrive pas par hasard au service de la famille de Kestrel. C’est une opportunité pour tout bouleverser. Arin en veut à Kestrel pour ce qu’ils leur ont fait Kestrel, elle, se sent supérieur et se sent trahit par Arin à son tour. Ils ont tous les deux raisons, et aucun des deux n’est le gentil ou le méchant. En réalité ils ne sont pas responsables des actes du passé. Leurs sentiments sont contradictoires et leur relations va évoluer, ce qui n’est pas du goût de tout le monde.

Entre enjeux politiques, amitié, faux-semblant et amours, cette histoire nous entraine dans un univers où il n’y a pas de bons ni de méchants, juste un passé douloureux. J’ai beaucoup apprécié cela. Toutefois, ce récit a manqué, pour moi, d’un peu plus de profondeur, de suspens, et d’intensité. Je n’ai pas ressenti d’addiction particulière en lisant, ni n’ai eu de fou rire. C’était une lecture agréable, mais somme toute assez simple.

Au regard de la fin de The Curse, je peux dire que je lirais la suite, car la fin est intrigante et l’on sent que beaucoup de choses peuvent encore se passer. De plus, après avoir partagé mon ressenti à chaud sur cette lecture sur les réseaux, les copines m’ont dit que le premier tome était assez lent par rapport aux autres. Elles ont eu fini de me convaincre de lire la suite, même si ce ne sera pas une priorité, vu tous les livres qui me tentent !

VOUS AVEZ LU THE CURSE ? JE SUIS CURIEUSE DE CONNAITRE VOTRE AVIS DESSUS ! SI OUI, AVEZ-VOUS COTINUE DE LIRE LA SAGA ?

@SpaceBubble_Off

Instagram : spacebubbleblog

Mail : chiara@spacebubble.fr

Vous aimerez sûrement

1 commentaire

  • Répondre Suzanne 20 janvier 2021 at 13 h 26 min

    Coucou, je suis une grande fan des romans du genre fantastique et celui que tu proposes m’a l’air d’être vraiment bien ! D’ailleurs, j’ai récemment fait la lecture d’un livre semblable à celui-ci sur ce site : https://www.youscribe.com/ . Ce réseau social permet de lire des bouquins en tout genre en ligne.

  • Laisser un message