Polar

The Edge of Nowhere Tome 2, L’île de Nera d’Elizabeth George

1 mai 2017

Bonjour tout le monde ! Vous attendiez la suite ? Eh bien la voilà ! Le suspens moooooonte… avec Lîle de Nera !

Le synopsis

Tous les ans, à la même date, les habitants de Whidbey assistent avec émotion à un événement incroyable : l’arrivée sur l’île d’un phoque baptisé Nera, dont la particularité est d’être entièrement noir. Cet animal étrange suscite l’hystérie collective, mais aussi l’intérêt de la communauté scientifique. Anny Taylor, biologiste marine, est venue spécialement du continent pour étudier ce spécimen unique. Sa théorie ? Nera serait le fruit d’une mutation, conséquence d’une marée noire ayant eu lieu 17 ans auparavant. Elle encourage Jenn Daniels, l’ennemie jurée de Becca , à prendre des cours de plongée afin de l’assister dans ses recherches. De son côté, Ivar Thorndyke, président de l’association des observateurs de phoques, demande la même chose à Becca. Contre toute attente, les deux jeunes filles, que tout oppose, vont se rapprocher autour de cet animal mystérieux dont elle ne tardent pas à découvrir qu’il est bien plus qu’un simple phoque…

Résultat de recherche d'images pour "l'ile de nera"

Le livre

Du polar et du suspens à l’infini pour un deuxième tome de 408 pages. Comme le premier, il est accessible à tous. L’intrigue est encore mieux fixée et plus étrange aussi.

Mon ressenti

Dans un premier temps, j’aimerais vous dire que ce deuxième tome est pour moi mieux réalisée que le premier. L’auteure ne se place pas seulement du point de vue de Becca mais aussi de Derric et de Jenn : l’écriture est plus pointue et chaque moment regorge d’indices. Il y a aussi une nouvelle forme de parole : à chaque partie un chapitre est intitulé « Le monde de Cilla ». C’est ainsi que le livre commence. Ce nouveau personnage est plus qu’étrange et perturbant. Qui est-elle ? Quelle est son histoire ? Se trouve-t-on dans une époque antérieure ou au présent ? On ne sait pas bien quel rôle elle joue. On en sait un peu plus au fur et à mesure du livre. Ces nouveaux caractères créent l’harmonie qui n’était pas tout à fait présente dans le premier tome.

Je ne l’ai pas mentionné dans l’article sur le premier tome mais le fait que Derric soit un personnage de couleur de peau noir rend cette saga rafraîchissante. J’en ai rarement croisé dans des livres et cela fait du bien. Annie, un nouveau personnage, fait irruption dans le petit monde sur l’île et bouleverse les habitants. Pourquoi est-elle là ? Que veut-elle à ce phoque ? Mais qu’a-t-il de si particulier pour que tant de gens lui réserve une fête, que d’autres veulent le tuer et que certains font tout pour le protéger et ne rien dire à personne ?
De plus, ce tome est investi dans un cadre de pauvreté assez particulière : les ordinateurs et téléphones portables sont extrêmement rares. Il faut aller au centre culturel pour s’informer. Le lieu d’habitation de Jenn est un des endroits que l’on retrouve souvent et la peinture faite par Elizabeth George est critique : une petite maisonnette délabrée, des vieux draps font office de rideaux, etc.

Deuxièmement, un thème « tabou » est évoqué : le fait d’être lesbienne. Le regard des autres dépeint est si dur à supporter, si difficile à regarder. On dit souvent que les livres sont le meilleur reflet de la réalité. Je pense que c’est en partie vrai, notamment dans les livres d’Elizabeth George. La réalité est dure à encaisser : peu d’objets technologiques, pauvreté ambiante sur l’île de Whidbey, la sexualité « non conforme » (ce qui je pense est faux, il n’a pas de sexualité conforme ou non, on est comme on est, point).

Dernièrement, sans vous spoiler, je peux vous dire que Becca a évolué, et dans le bon sen du terme. Je la préfère quand elle n’est pas engagée dans une relation. Elle est intelligente et meilleure sans quelqu’un pour la freiner. Elle doit accomplir quelque chose, j’en suis sûre mais je ne sais toujours pas quoi ! Peut-être le saurons-nous dans le troisième et dernier tome !

C’est la fin de cet article, je suis désolée de ne pas en dire plus, mais comme vous êtes malin vous allez tout deviner ! N’hésitez pas à poster un commentaire pour me donner votre avis sur le livre ! Ça me touche beaucoup !

Plein de baisers volants !

@SpaceBubble_Off

Instagram : chiara_spacebubble

Mail : chiara@spacebubble.fr

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply