Sociologie

Voyage de classe de Nicolas Jounin

3 avril 2017

Le synopsis 

Résultat de recherche d'images pour "voyage de classe"

Le sociologue présente le travail d’une centaine d’étudiants de l’université de Saint-Denis lors d’une enquête sociologique qu’ils ont menée auprès de représentants des classes supérieures dans le VIIIe arrondissement de Paris. Il décrit leur appropriation des méthodes et outils de la sociologie, les formes de discrimination sociale à leur égard, leur exploration des rapports de classe, etc.

Le livre 

Il contient 248 pages aux éditions La Découverte publié en 2014. Le premier point positif de cette dernière est sa simplicité de lecture. De plus, elle est très bien organisée et présente le contenu de manière harmonieuse. Les livres de cette édition sont souvent des enquêtes très simples à lire. Ici, l’enquête est réalisée par Nicolas Jounin, alors professeur de sociologie, et de ses élèves de première année (L1) de son cours d’observation sur 3 années consécutives. Il est accessible et appréciable par tous.

Mon ressenti

J’ai adoré ce livre, vraiment, car on rentre très vite dedans. Il explique simplement les choses, des fois de manière comique. Il réussit parfaitement à captiver un public sur un sujet qui n’est pas forcément toujours accueilli avec joie.

Ce livre est original car au lieu que ce soit les riches qui étudient les pauvres, les hommes qui étudient les femmes, les colonisateurs qui étudient les colonisés et bien là c’est tout l’inverse ! Ce sont les « dominés » qui étudient les « dominants ». Les étudiantes (parce que oui en sociologie c’est 90% de filles) de Saint-Denis peuvent aussi bien étudier le 8ème arrondissement.
Elles utilisent différentes méthodes d’enquêtes (observation, questionnaires, entretiens, statistiques, travaux d’autres sociologues) ce qui permet de faire de ce livre une sorte de guide des méthodes sociologiques.

Quand on voit que ces étudiantes, habitant dans les quartiers de Saint-Denis, qui se font violence pour entrer dans les grands palaces, cafés branchés ou boutiques de luxe, on se dit qu’elles ont une force et un courage exceptionnel. Elles se font reluquer de par leur apparence, leur tête de femmes, étrangères et jeunes aux yeux des habitués qui sont tout l’opposé. C’est une situation d’exotisme pour ces jeunes femmes. Elles le vivent plus ou moins bien. Ce sont des coutumes différentes de ce que les étudiantes ont l’habitude de voir. Il faut comprendre leur mode de vie, encaisser les humiliations.

C’est une description des audaces des étudiants (prendre un café dans un palace, s’imposer dans les boutiques de luxe très longtemps), de leurs aventures. Ce livre prend une position politique du fait de l’espace inégalitaire de l’enseignement supérieur (écoles payantes, contingentées que les étudiants des quartiers populaires ne fréquentent jamais). Les fonds affluent vers ces écoles alors que ce sont les facultés démocratisées qui en ont le plus besoin.

Voilà pour aujourd’hui ! Que vous soyez étudiants en sociologie ou pas, ce livre reste très agréable et permet de prendre conscience des clivages sociaux.

N’hésitez pas à laisser des commentaires et à bientôt ! 

@SpaceBubble_Off 

Instagram : chiara_spacebubble

mail : chiara@spacebubble.fr

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply Ysé 3 avril 2017 at 22 h 10 min

    C’est vrai que c’est un livre qui est à la portée de tous car il n’est pas rébarbatif pour ceux qui sont moins passionné par la sociologie que toi ! 😉

  • Leave a Reply