Les jolies choses arrivent

Romance

Tout en nuances, Hyacinthe, tome 1 d’Erika Boyer

28 mai 2018

Bonjour la compagnie ! C’est avec joie que je vous présente « Hyacinthe », le premier tome de la saga Tout en nuances d’Erika Boyer. Une romance à tomber sur le thème du regard des autres sur soi. Je remercie Erika de me faire confiance concernant ces livres car ce livre est un service presse. Pour autant, ça ne change rien à mon avis sur son écriture qui s’améliore à chaque fois.

Le synopsis

Couverture Tout en nuances, tome 1 : Hyacinthe

Hyacinthe ne supporte pas de voir son reflet dans le miroir. Il vit loin de tout, isolé, reclus ; il se cache du regard des autres et consacre son existence à son art. Il n’entretient même plus l’espoir d’être un jour aimé.

Pourtant, quand Elea entre dans sa vie, il ne peut s’empêcher d’aspirer au bonheur. Ses regards sont des caresses, ses gestes des mots doux et l’artiste en vient à croire qu’il pourrait avoir un avenir différent de celui qu’il s’était toujours imaginé.

Peut-il être homme et non plus abomination à travers les yeux de cette femme ? Mieux, peut-il l’être à travers ses propres yeux ?

– Inspirés des plus grandes divinités gréco-romaines, les personnages de la saga Tout en nuances vous emmèneront dans un univers où la diversité est le maître-mot. –

Le livre

Cette romance contemporaine est le premier tome d’une saga et contient 271 pages. L’écriture est facile à lire tout en étant étudiée et bien formée. Les mots sont bien choisis et tous ont un sens. Je pense qu’il peut être lu à partir de 15 ans. Le sujet de l’apparence physique est omniprésent dans notre société mais il est important d’avoir un autre regard sur celle-ci et ce livre aide à le comprendre. Il a une note moyenne de 17,7 sur Livraddict.

Mon ressenti

Le sujet de ce livre est l’apparence physique. Erika s’inspire des divinités gréco-romaines pour construire ses personnages. Moi qui ne suis pas très calé sur le sujet, je n’ai pas deviné, mais peut-être que vous, vous découvrirez quelle divinité se cache derrière les traits de Hyacinthe. Ainsi, le regard que pose Hyacinthe sur son physique est au centre de ce récit et ses sentiments, ses émotions et sa personnalité m’ont transportée. Erika a un don pour faire ressentir les émotions aux lecteurs et ce livre n’en manque pas.

Hyacinthe est un personnage complexe et fascinant. Elea, qui va devenir son assistante est un personnage plus simple mais tout aussi charmant. Hyacinthe vit reclus du monde car il se trouve détestable physiquement. Mais Elea va bouleverser ses croyances. Cet homme est torturé, blessé, apeuré mais dégage une élégance sans pareille, une force incommensurable.

Au-delà de ces personnages, j’ai beaucoup aimé Aaron, le meilleur ami de Hyacinthe qui m’a fait mourir de rire avec ses références à des dessins animés ! J’ai tellement ris que je n’en pouvais plus, même s’il n’apparait pas énormément. J’avoue que j’aurai aimé voir plus de ce personnage (peut-être le verrais-je dans les prochains tomes !). Les deux mères de Hyacinthe m’ont beaucoup touché. Encore un autre concept qu’Erika plante dans le décor normalement. Que c’est agréable.

Le contexte dans lequel Elea est attiré par lui est aussi magnifique. Hyacinthe, un artiste qu’elle admire mais dont elle ne connait pas la réelle identité. Elle connait l’artiste mais pas l’homme. Leur rencontre est pleine d’humilité et de respect. Des valeurs primordiales selon moi et intemporelles. Quel beau message que l’auteur transmet dans ce roman.

Tout au long de ce livre, je me suis imaginée ayant vécu ce que Hyacinthe vivait. La carapace qu’il s’est construit, beaucoup la porte aujourd’hui (même si ce n’est pas à ce point). Au travers de leur relation, je me suis facilement identifiée aux personnages et je pense que beaucoup le percevront aussi. Cette lecture permet de se rendre compte que les dictats de la beauté ne sont rien d’autre que des préceptes inventés et guidés par la société.

 

Voilà ! J’espère que mon avis vous a plus et que je vous ai donné envie de découvrir cette petite beauté ! A très vite !

@SpaceBubble_Off

Instagram : spacebubbleblog

Mail : chiara@spacebubble.fr

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez sûrement

2 commentaires

  • Répondre Erika 28 mai 2018 at 17 h 10 min

    Je savais que tu postais ta chronique aujourd’hui, alors je n’ai pas attendu que tu mettes le lien sur tes réseaux sociaux, je suis venue voir par moi-même et là, surprise, elle était déjà en ligne ! Le petit bonheur de la journée ♡ 

Comme toujours, je commence par te remercier de m’avoir lue et d’avoir fait une place sur ton joli blog pour mon quatrième roman. Je suis heureuse qu’il t’ait plu et que tu aies été touchée par le thème principal qui est une triste réalité… Au final, je n’ai pas fait une analyse particulière du sujet, je n’ai pas été dans les détails, j’avais juste envie de montrer qu’il existe encore des gens pour qui l’apparence physique n’est pas le plus important, qui tombe amoureux pour une âme et non un visage. J’espère que tu as aimé !
    Concernant Aaron (et ses références xD) tu les retrouveras dans le tome 3. Il sera aussi dans le tome consacré à Alexa (le deuxième), puisqu’ils ont un lien particulier, mais il sera personnage principal du troisième ^^

    Merci encore pour cette chronique, Chiara, ça me touche beaucoup que tu continues à prendre du temps pour me lire ♡

    Et comme d’habitude, je suis obligée de t’embêter en te demandant si tu veux bien poster ton avis sur Amazon pour m’aider, s’il te plaît ? (Tu vas dire que je radote à force…)

    • Répondre SpaceBubble_Off 30 mai 2018 at 17 h 25 min

      Je suis tellement contente que ma chronique te plaise ! C’est le plus important, montrer que tout le monde peut être aimé et que la beauté est relative.
      Aaaaaaaah mon Aaron ! J’ai vraiment hâte de le retrouver ! Ohlala tu me mets l’eau à la bouche ! J’aime vraiment beaucoup le concept de ta saga. Ça va être génial !
      Hihi et comme toujours tu fais bien de me le rappeler ! Je viens de le poster !

    Laisser un message